AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]   Dim 4 Oct - 15:44

Près des tombes, loin du monde.





Encore une journée complètement ratée à servir des boissons et autres aliments remplient de graisse à des hommes et des femmes encore plus gras que ce qu’ils mangeaient. Bien sûr il y avait des personnes normales –pas tant que ça vu qu’il fallait être fou pour venir manger là ou je travaille, ou complètement au bord du gouffre- mais je ne m’intéressais pas vraiment à eux. En réalité je ne m’intéressais à personne, je ne pensais qu’à moi. Enfin pas tout à fait, puisque si je suis ici ce n’est pas rien que pour ma petite personne, ce que je veux faire est plus important que tout ce que j’ai jamais pu accomplir dans ma vie. Vu comme ça on pourrait me prendre pour le héro d’une belle histoire, mais je ne dupe personne, je ne serai jamais le super héro qui repend la justice autour de lui. Je suis et serai toujours la méchante brune qui aime tuer les personnes qu’elle ne supporte pas. Et oui, je suis fière de ce que je suis et jamais personne ne pourra me donner envi de rejoindre le clan bénéfique, je n’arrive pas à croire qu’autant de personnes essayer encore et encore d’aider les autres, pour au final devoir cacher ses pouvoirs et ne jamais l’utiliser à des fins personnels. Ce qui était pratique lorsqu’on était le méchant d’une histoire, c’est que l’on pouvait faire absolument ce qu’on voulait, il n’y avait pas de règles et je crois bien qu’il n’en y aura jamais. C’est pour ça que j’aimais être la méchante, je n’avais pas à suivre un stupide règlement pondu par des êtres puissants mais malheureusement incapable de se battre contre des démons et qui du coup envoyer des créatures magiques se battrent contre leurs ennemis. Oui, je parle bel et bien des fondateurs. Je me demande si dans cette époque ils sont aussi fêlée que dans la mienne, mais en fin de compte je me fiche bien de comment ils sont aujourd’hui.

Je fixais mon radioréveil depuis maintenant dix minutes, je voyais les chiffres numériques changer ce transformer petit à petit lorsque je me rendis compte que la fenêtre de ma chambre était grande ouverte, j’étais pourtant sûr de l’avoir vu fermée lorsque je suis arrivée chez moi. Je me levais avec une affreuse migraine, se fut sans grande motivation que je me dirigeais vers la fenêtre. Je passais ma tête vers l’ouverture comme si je cherchais quelque chose, puis un sourire triste se dessina sur mon visage pale comme si je l’avais trouvé. Mes yeux c’étaient posées vers le cimetière, il n’était pas très loin de chez moi mais pas très près non plus. Je me rappelais des heures que j’avais passé là-bas à pleurer lorsque le drame c’était produit. Pour une raison que j’ignore je pris une veste et je sortie à toute vitesse de chez moi. Je m’installais rapidement sur le siège de ma moto – et oui, ce n’est pas parce qu’on travaille dans le pire fast food de la ville que l’on ne pouvait pas faire n’importe quoi avec son salaire de misère.- Le bruis du moteur retendis dans toute l’allée. Si j’avais voulu être discrète c’était raté.

Je m’étais assise près des tombes, il ne m’avait fallu que dix minutes pour arriver jusqu’au cimetière. J’étais venu pour deux tombes bien précises, mais manque de chance j’avais oubliée que les personnes que je voulais « voir » n’étaient pas encore mortes. Pourtant je n’avais pas voulu partir, de toute façon je ne pouvais rien faire de très excitant chez moi et je n’avais pas envi de partir en boite. J’allais surement rester ici pendant un moment…

Revenir en haut Aller en bas
avatar

Être bénéfique

Être bénéfique

© Crédit Kit : © Dyn
Féminin
Nombre de messages : 1739
Age : 23
Pouvoirs : Télékinésie, Projection, Rapidité et Agilité Accrue
Camp : Bénéfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
4 / 1004 / 100

Identity : Beautifull Billie !
Date d'inscription : 05/04/2009

Feuille de personnage
Points de vie:
97/100  (97/100)
Capacités:
Points d'expérience:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Re: Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]   Lun 5 Oct - 19:11

Billie passa ses mains autour de son café encore brûlant, avant de se les passer sur le visage. Ce bar n'avait donc toujours pas décidé de mettre un chauffage ! La jeune sorcière se dépêcha de le boire, avant de déposer un billet de cinq euros sur la table en faisant un clin d'œil au serveur. Elle se leva, enfila sa veste et prit la porte de la sortit. Celle ci débouchait en plein centre ville, ou il y avait encore beaucoup de circulation. Le soleil avait prit une couleur orangé et commençait à retomber. La jeune blondinette avait encore une bonne heure devant elle, autant en profiter et faire un peu le tour du quartier. Elle le connaissait déjà bien trop, et à peine vingt minutes après elle se demanda quel destination prendre maintenant. Elle balaya les rues du regard avant de s'arrêter sur un grand portail noir légèrement rouillé qui refermé l'entrée du cimetière.

L'endroit était plutôt désert, même mal réputé. Les enfants y allaient très rapidement les soirs d'Halloween en se lançant des défis, mais l'endroit restait désespérément vide. Généralement, il y avait surtout de très anciennes tombes, sinon les habitants de San Francisco préféraient aller enterrer leur famille ailleurs. Billie ramassa une rose qui s'était sûrement envolée et pénétra dans le cimetière. Marchant le plus silencieusement possible sur l'herbe fraiche, elle se dirigea tout au fond du cimetière avant de s'arrêter net devant une tombe en marbre de couleur crème, avec une très petit gravure. Elle déposa la fleur dessus avant de s'asseoir devant, à genoux.

« J'espère que tu es bien là ou tu es, Christy. »

Parler à une tombe, elle était vraiment retombé bien bas. Elle jeta un regard aux alentours, alors que le soleil commençait tout juste sa descente derrière les montagnes, laissant encore dépasser le bout de son nez et un petit rayon de soleil. La jeune sorcière se releva avec amertume, avant de jeter un dernier regard en direction de la tombe de sa sœur. Elle aurait tellement aimer partager des secrets avec elle -comme font toutes les sœurs entre elles-, lui faire découvrir le monde... Christy qui était rester camisole dans les souterrains pendant la plus grande partie de son enfance aurait sûrement aimé en connaître un peu plus sur le monde qu'elle aurait pu connaître en tant que bienfaitrice. Peut-être que... Qu'elle aurait pu être bénéfique ? Billie reprit le chemin de la sortie. Le départ de sa sœur lui avait vraiment fait perdre une grande partie d'elle dont elle n'avait eu conscience qu'en sa présence. Elle avait encore tellement de questions à lui poser... Comment cela avait pu terminer aussi mal ? Le monde était injuste. Marchant tête baissé, elle leva les yeux quand elle entendit un léger petit bruit en direction du coin opposé du cimetière. La jeune sorcière fut parcouru d'un frisson, mais elle se dirigea tout de même en direction de la source. De toute façon, cela pouvait être qu'un simple chat ?

Continuant en une marche rapide et discrète, la blondinette jeta un petit regard en direction d'une silhouette dont on ne voyait plus grand chose. Le soleil était tombé plus vite que prévu. La jeune blonde parvint tout de même à discerner l'ombre d'une jeune femme, assise près de quelques tombes anciennes. De toute façon, Billie n'avait pas grand chose à perdre et elle ne comptait rien faire de sa soirée, elle s'approcha donc sans faire trop de bruit pour ne pas lui faire peur, avant de lâcher d'une petite voix, les mains dans les poches de son jeans.

« C'est une drôle d'heure pour rendre visite aux morts, non ? »





Like walking into a dreams...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charmeds-chaos.tonempire.net/
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]   Lun 5 Oct - 20:36

Je ne savais pas combien de temps j’étais restée au cimetière, je m’en fichais un peu après tout ce n’est pas le plus important. Mes genoux étaient au sol, si quelqu’un m’avait vu il m’aurait surement pris pour une pauvre fille désespérée, heureusement je ne l’étais pas. Je savais pas quoi faire de ma soirée et je ne voulais pas la gâcher en dormant, dormir était quelque chose de si inutile lorsqu’on y pense bien, on ne fait que perdre le peu de temps qu’il nous reste, après tout la mort peut surgir à chaque instant et je ne voulais pas avoir à regretter ma vie lorsque mon heure viendra, de plus je suis sûre que j’aurais bien assez de temps pour dormir dans ma tombe. La mort ne me fait pas peur, du moins seulement si elle me touche, parce que si jamais mes proches qui se retrouve sous terre, je n’arrive pas à le supporter. C’était déjà arriver une fois et je ne voulais pas que ça recommence. Et oui je suis prête à l’avouer je ne souhaitais jamais la mort de quelqu’un de ma famille, mais il m’arrivait de le dire sur le coup de la colère mais c’était seulement sous le coup de la colère. Personne ne veut voir ça famille mourir, du moins c’est vrai pour les humains. Je me disais que j’aurais pu être une sorcière bénéfique. Mais cette idée disparu rapidement de mon esprit, moi sorcière bénéfique ? Pour moi c’était un signe de faiblesse d’être dans le camp du bien, lorsqu’on était une personne « gentille » on a toujours trop de pitié, même avec les personnes qu’on ne connaît pas. Et une chose est sûr, je n’avais aucune pitié !

« C'est une drôle d'heure pour rendre visite aux morts, non ? »

J’avais légèrement sursautée en entendant cette voix, je ne m’attendais pas à voir – ni entendre – quelqu’un dans le cimetière. Et d’après ce que j’entendais s’en était de même pour la blonde qui venait de me parler. Je me relevais sans vraiment me presser, malgré le noir de la nuit j’arrivais à décrire physiquement la jeune femme présente devant moi, la lune était la pour m’aider. Bizarrement j’avais l’impression d’avoir déjà vu cette jeune femme, cependant je n’arrivais pas à mettre un nom sur son visage ! Que c’était énervant ! Je fixais alors la blonde dans les yeux avec un regard dur, je n’aimais pas faire de nouvel rencontre surtout lorsque je n’avais pas tout planifié, c’était comme si la situation m’échapper et je trouvais ça insupportable. Bon, je devais dire quelque chose, deux options s’ouvraient à moi : Un, faire amie amie avec la blonde pour découvrir pourquoi son visage me disait quelque chose. Deux, être moi-même, c'est-à-dire désagréable. En faite il y avait une troisième option, je crois bien que j’allais jouer avec elle…

« Je pourrais vous lancer la même remarque. Je suppose que vous rendez visite à quelqu’un de chère pour vouloir venir ici ne pleine nuit. »


La blonde ne semblait pas bien plus âgée que moi, bien sûr on pouvait détourner la phrase dans un autre sens, après tout je n’étais même pas encore née, même Honey n’était pas de se monde. Pourtant plus je fixais la jeune femme plus ma sensation de déjà vu se renforcer. Pourquoi es que la posture qu’elle abordait me paraissait si familière ? Je l’avais peut être vu dans le fast food ? Non impossible, elle ne semblait le genre de personne à trainer dans des endroits peu recommander –enfin à par le cimetière-. Je devais absolument savoir qui elle était.

« J’ai l’impression que je vous déjà vu, comment vous appeler vous ? »

On peut dire que ça avait était directe. Je ne voulais pas perdre de temps, même si je n’avais pas grand-chose à faire au bout du compte. Mais bon, je devais vraiment qui était cette blonde ! Elle était si… simple. Depuis que j’étais arrivé dans cette époque j’avais essayé pour me distraire de donner une vingtaine d’année supplémentaire au personne que je croisais/tuais. Ce n’était pas vraiment facile, pourtant j’avais l’impression que pour cette jeune femme les choses allaient être plus aisées. N’importe quel idiot pouvais voir ou es que je voulais en venir, je sous entendais bien sûr que j’avais connu la jeune femme dans la bonne époque : la mienne. Mais même en était sûr de ça les choses n’étaient pas plus simple.

« Je crois que nous avons à peut près le même âge. On peut donc passer au tutoiement maintenant ? Si on continue comme je vais avoir l’impression de parler à une femme de quarante ans. »

Un sourire se dessina sur mon visage, la blonde devait avoir quarante ans d’où je venais, c’est pour ça que j’avais choisi de dire ça. C’était une manière de faire des petits sous entendu que j’étais la seule à comprendre. J’étais un peu bizarre sur les bords. Enfin quand on était une Halliwell c’était un peu normal. Le fait d’évoquer mon nom de famille me fit penser à une chose. Je n’avais pas croisé un seul Halliwell depuis mon arrivé ici. Je n’avais même pas vu Mélinda ! Ma cousine me manquait, et c’était bien la seule. Je me fichais un peu des autres mais je ne devais pas nier que c’était un peu amusant de les voir avec leur air suspicieux, comme si j’avais tuer quelqu’un… Bon, ok, c’était la majorité du temps le cas, mais je cachais bien le corps de mes cadavres. Et mes pulsions me prenaient de moins en moins ces temps-ci. Peut être parce que je m’ennuyais un peu trop. Je devais vraiment réfléchir.


Dernière édition par Rachelle Halliwell le Lun 12 Oct - 22:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Être bénéfique

Être bénéfique

© Crédit Kit : © Dyn
Féminin
Nombre de messages : 1739
Age : 23
Pouvoirs : Télékinésie, Projection, Rapidité et Agilité Accrue
Camp : Bénéfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
4 / 1004 / 100

Identity : Beautifull Billie !
Date d'inscription : 05/04/2009

Feuille de personnage
Points de vie:
97/100  (97/100)
Capacités:
Points d'expérience:
37/100  (37/100)

MessageSujet: Re: Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]   Mer 14 Oct - 16:04

La jeune femme qui se tenait devant elle parut d'abord surprise, mais même avec une très faible luminosité, Billie frissonna suite au regard froid qu'elle intercepta. Elle ne devait pas non plus s'attendre à rencontrer quelqu'un dans un endroit désert. Celui-ci pour commencer... La jeune femme se mit donc face à elle. Billie espéra qu'elle n'allait pas se replier sur elle même avant de lui balancer une vacherie et de partir, la jeune blonde n'avait quand même pas démarrer la discutions pour se voir remballer dès la première seconde. Au contraire, la jeune femme resta calme, elle lui retourna seulement la question. Il était vrai qu'aucune des deux n'auraient dut se trouver là si l'on suivait le raisonnement. Peut-être elle aussi venait-elle rendre visite à quelqu'un de chère ? Pourtant, les tombes qui se trouvaient devant elle paraissaient extrêmement vieilles, datant presque de l'ouverture du cimetière qui était une bénédiction à cette époque. On ne savait même plus ou entasser les morts... Pour revenir au sujet, la jeune femme prit de nouveau la parole avant de lui demander sèchement son identité. Plutôt agressif comme manière...La jeune sorcière n'avait quand même pas envie de se prendre la tête avec une parfaite inconnue rencontré dans la nuit, dont elle ne connaissait pas non plus l'identité pour préciser. Billie décida donc de répondre le plus naturellement possible.

« Jenkins Billie. En qui ai-je l'honneur ? »

Voila qui allait déjà l'informer sur cette jeune femme tout en restant le plus polie possible pour ne pas paraître trop renfermer pour autant. Même dans la nuit, la jeune blondinette remarqua que son interlocutrice semblait la dévisager étrangement. Peut-être qu'elle l'avait déjà croisé quelque part ? Pourtant Billie s'en rappellerai, c'était une de ses qualités de se rappeler facilement des personnes qu'elle croisait, même sans faire très attention. Et là, rien, du tout... La jeune sorcière regarda donc ailleurs, comme si de rien était, alors qu'un petit vent frais commençait tout juste à se lever dans la nuit noir. Comme on pouvait s'en douter, le cimetière ne disposait d'aucun éclairage et Billie avait la chance de le connaître par cœur pour ne pas ricocher sur toute les tombes quand elle allait sortir. D'ailleurs, rester ici plus longtemps ne lui semblait pas une solution très intéressante. Prenant son courage à deux mains et faisant bien attention de ne pas la vouvoyer suite à sa remarque, Billie lui demanda poliment :

« Cela serait-il un problème si on poursuivait notre discutions ailleurs ? »

Avec un ton tout aussi directe que celui avec lequel la jeune femme avait demander son identité, la jeune blondinette espérait tout de même qu'elle ne finirait pas sa soirée toute seule. Elle avait encore tellement de temps pour s'éclater dans un bar ou une boîte de nuit brancher, autant en profiter pour faire la connaissance de quelqu'un qui n'avait pas l'air très méchante. Pour précision, Billie rajouta avec un grand sourire :

« Je connais un club plutôt branché dans le coin ! »

Une douce mélodie accompagna la fin de sa phrase. Billie réagit au quart de tour avant de sortir son téléphone de la poche de son jean. Avant de répondre à l'appel, Billie laissa s'écouler les paroles. Cela lui rappela son enfance, c'était la chanson préféré de sa mère. La chanson était plutôt vieille, elle et sa sœur s'amusait il fut un temps à se moquer de cette chanson. Maintenant plus âgé, la jeune blondinette avait prit un coup de cœur pour cette musique. Arrivé à l'un des couplets, Billie fredonna en rythme ce qu'elle se rappelait encore.

« Ce n'était rien qu'un feu de bois, Mais il m'avait chauffé le corps, Et dans mon âme il brûle encore, A la manière d'un feu de joie... »

La jeune sorcière décida donc enfin de décrocher. Elle se recula de quelque pas pour ne pas déranger la jeune femme.

« Allô ? Salut Oliver ! ... Quoi ? Mais comment t'as fait ? ... Appel un plombier ! ... Oui t'inquiètes pas, je passerai demain pour t'aider à tout nettoyer ! ... Oui ... Bisou ! »

Billie raccrocha rapidement avant de remettre son téléphone là ou elle l'avait prit. C'était un vieil ami d'enfance qui dirigeait un café et qui s'était débrouiller pour casser la plomberie du robinet principal... Maladroit comme il était, cela n'étonnait pas beaucoup la jeune blonde qui avait l'habitude de venir l'aider à réparer ses bêtises, cependant elle se sentait un peu gênée d'avoir répondu alors qu'elle était en pleine conversation avec quelqu'un. Elle enroula une mèche de cheveux entre ses doigts, tout en attendant la réponse qui la ferait s'éloigner du cimetière pour de bon !





Like walking into a dreams...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://charmeds-chaos.tonempire.net/

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Près des tombes, loin du monde. [PV : Billie]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos :: • L e . R o l e - P l a y • :: • San Francisco & Alentours • :: • La Banlieue • :: • Le cimetière •-