AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le temps n'efface pas les souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 23 Nov - 21:30

Joyce était au côté de sa mère. Non, sa mère n'est pas revenu d'entre les morts, elle était juste à ses côtés en s'installant à terre juste devant la tombe de sa mère. Elle était rentrée par effraction dans le cimetière et elle le savait très bien, car elle était elle même policière. D'ailleurs elle avait toujours voulu faire se métier depuis la mort de sa mère même. Elle voulait que la justice triomphe, mais la plupart des temps il y a des crimes qui ne sont à caractère "magique" qu'elle n'eut peut pas ou plutôt ne veut pas résoudre. Elle a toujours eu les pieds sur terre et n'a jamais voulu croire à tout ça. Surtout lorsque son père à tuer sa mère grâce à une boule de feu qui la complètement fait disparaître en poussière. Pourquoi son père ne la t-il pas tuait elle n'ont plus ? Est-ce qu'il voulait la faire souffrir en passant des journées entières sans sa mère ou alors parce que Joyce lui a promis de ne jamais se servir de son pouvoir. Il n'a jamais ressentit un petit peu de peine, se qui à toujours vexer et dégouter Joyce. Elle était devenu policière pour pouvoir arrêter des criminels, même si elle n'a jamais eu un seul démon. La seule fois où elle se sert de ses pouvoirs c'est lorsqu'elle ressent une émotion assez forte et qu'elle n'arrive pas à se contrôler. La dernière fois elle à sauvait une petite fille grâce à sa. La petite fille avait été enlever par un homme et à force de voir la mère de cette petite fille pleurait, Joyce ressentit aussitôt une peine immense et sans le vouloir elle sut où se trouver la fillette. Elle eut raison et ils purent intervenir tout de suite. Elle dût trouver une bonne excuse pour justifier la façon dont elle a retrouver la petite. Joyce veut être humaine, mais elle n'a pas le choix et doit vivre avec même si elle aurait préférée avoir un père et une mère normale, qu'ils soient tout les deux sans pouvoir et que sa vie soit monotone plutôt que d'avoir perdu sa mère et avoir un père démon.
Joyce à se moment toucha les gravures de la tombe de sa mère légèrement dorée où il fut gravée : à Marie-Louise Stevenson, tu nous as quitter trop vite. Elle se mit à sourire de tristesse, sa mère avait toujours voulu être normale aussi et donc elle s'était toujours comporter comme une humaine, ne c'était jamais servi de ses pouvoirs. C'est d'ailleurs aussi pour sa que Joyce à voulu ne pas utiliser ses pouvoirs, pour faire comme sa mère. Un gros chagrin remonta d'un coup en elle, comme-ci sa tristesse devait ressortir aujourd'hui. Elle se mit à genoux et posa ses bras et sa tête sur la tombe de sa mère et se mit à pleurer. Elle se mit à taper tout doucement et cria :

- Pourquoi tu m'as quitter ... Tu m'avais promis de me protéger toutes ma vie ... Je te déteste ... Pourquoi tu m'as laisser.

Elle tapa encore sur la plaque, puis arrêta lorsque ses poing, tout rougit à force de frapper. Elle posa ses mains à plat et au moment où elle rouvrit les yeux, la plaque de sa mère était complètement gelée. Elle se releva horrifié et regarda s'il n'y avait personne autour, mais à se moment une ombre s'approcha d'elle. Joyce frotta ses larmes et se demanda qu'est ce qu'elle pourrait dire si cette personne lui demandait comment elle avait fait pour gelée cette pierre tombale.




EDIT Phoebe : Désolée Joyce mais j'ai retiré le Blocquote et le List que tu avais mis car ceux-ci ne sont pas autorisés pour les RP ! Wink Merci de ta compréhension ! =)
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 25 Nov - 18:41

Perdue, c'est ainsi que se sentait Honey. Si on venait à lui demander si elle allait bien sans aucune hésitation elle aurait dit oui. Pourtant son coeur lui faisait mal. Elle avait vu sa mère... et sans même la serrer dans ses bras la regardait s'en aller. Phoebe lui manquait toujours terriblement dès qu'elle franchissait le seuil de la porte lorsqu'elle était enfant. Adolescente cela lui avait passé. Elle ne craignait plus que sa mère ne revienne pas vers elle et donc de rester pour toujours avec Coop son croquemitaine personnel. Les bras d'une mère, la chaleur maternelle en ces temps troublés rien ne pouvait être plus réconfortant à ses yeux.
Maintenant, Honey serait seule ne retrouvant pas ses soeurs ni ses cousins. Pas de maman pour effacer les gaffes qu'elle pourrait faire ou lui donner de conseils avisés. pas de temps débordante de gentillesse et de conseils plein de sagesse. Réfléchir avant d'agir, penser aux conséquences.

*La barbe... on m'a pas demandé mon avis d'abord. Fichus fondateurs ! Tout ça c'est leur faute ils me parachutent à une époque que je connais pas et mon portable ne fonctionne qu'à moitié.*

Une grille... des souvenirs elle aimait bien franchir les grilles du parc municipal près de chez elle avec ses amis. Ils emportaient un pack de bière et refaisaient le monde jusque pas d'heure. Pendant que son clone dormait paisiblement dans son lit. Pouvoir pratique... pour faire le mur. Une chance qu'Elena n'en ait pas hérité, trop studieuse pour savoir en user à sa juste valeur. Tout à ses pensées la jeune femme sauta par dessus la grille et fit quelque pas avant de figer de surprise...

*Si c'est pas de la magie je me fais nonne.*

Une femme donnait des coups de poings dans une stèle et la stèle se gelait peu à peu. Une stèle... ce n'était donc pas un parc mais un cimetière. Un cximetière, la nuit. Déjà glauque comme décors. Une femme qui gèle une stèle. Démone ? La jeune femme se redressa.

"C'est vous qui avez congelé ce truc ?"

Réfléchir avant d'agir... oui, encore une fois elle était passée outre.... la prochaine fois peut-être si ce n'était pas un démon et qu'il ne la tuait pas...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 9 Déc - 19:31

HRP Admin : Autorisation de Phoebe pour poster ici !

La jolie française venait d'arriver d'arriver à l'aéroport de San Francisco. Elle sortit de celui-ci et appela un taxi avec beaucoup de mal. Finalement elle réussit à en interpeller un et lui demanda gentiment en mettant les valises dans le coffre du taxi:

"Pourriez-vous m'emmenez à un hôtel dans le centre ville s'il vous plait?"
L'homme sourit et répondit:

"Bien sur, allez montez..."

Stella monta alors à l'arrière du véhicule et attacha sa ceinture. Ce ne fut qu'à ce moment-là qu'elle réalisa où elle venait de mettre les pieds. Une si grande ville... Elle qui ne connaissait que Paris ou Lyon comme grandes villes... San Francisco, cela n'avait rien à voir. Il devait être aux alentours de midi ce jour-là et malgré le temps nuageux, une certaine chaleur se faisait sentir dans la voiture, malgré deux des fenêtres ouvertes. Stella n'avait pas l'habitude d'une telle chaleur et pourtant elle portait un T-shirt rose clair avec un léger cache cœur blanc par dessus. Elle avait les cheveux attachés en queue haute et un maquillage très fin. Pour terminer sa tenue, elle avait un jean bleu clair avec des talons mi-hauts. La jeune femme avait également près d'une une veste qui pourrait lui tenir plus chaud si elle en avait l'utilité. Stella regardait par la fenêtre et elle n'en revenait pas du nombre de voiture qu'elle voyait défiler ainsi que de la hauteur des buildings, de la grandeur des avenues et de la foule qu'elle avait devant elle.

C'est alors que la voiture s'arrêta doucement sur le côté de la route et la chauffeur sortit doucement en se dirigeant vers le coffre pour aider la jeune femme à descendre les bagages. Puis il montra du doigt un hôtel, qu'il qualifia de pas trop cher et demanda la note à Stella qui lui donna un billet arrondissant la somme et lui dt de garder la monnaie pour son aide. Puis la jeune femme se dirigea vers l'hôtel et y prit une chambre.

Elle monta dans sa suite et y installa ses affaires. Au bout de quelques minutes elle eut un coup de fatigue et s'endormit sur le lit. Lorsqu'elle se réveilla, la nuit était tombée, elle se leva doucement et alla se changer pour sortir prendre l'air et manger un morceau. Elle changea son T-shirt contre un léger pull mais certes plus chaud que l'autre vêtement et mis une veste en jean par dessus. Elle prit ses papiers et un peu d'argent sur elle et sortit de la chambre.

La jeune femme sortit et se dirigea vers un snack qui ne se trouvait pas loin et y commanda un sandwich. Tout en mangeant un met, dont elle ne connaissait pas trop le contenu mais qu'elle trouvait tout de même bon, Stella marchait dans les rues presque désertes et décida d'aller dans ce qui semblait être un parc. Mais lorsqu'elle arriva à l'intérieur, elle ne vit que des pierres tombales et comprit qu'elle se trouvait dans un cimetière. Elle était un peu perdue et ne savait pas trop comment faire pour trouver le sortie. Elle se trouva alors nez à nez avec deux autres jeunes femmes. Et l'une d'entre elles avait en face d'elle un bloc complètement gelé. Stella posa un air interrogateur sur les deux femmes et dit alors:


" Euh je cherche la sortie s'il vous plait..."

Stella n'était pas forcément très rassurée et elle voulait rentrée à son hôtel au plus vite.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Jeu 10 Déc - 1:13

Pas la moindre rèponse... bien Honey observa les alentours. Rien pas un chat, pas un bruit hormis celui du vent jouant avec les feuilles. C'était d'un sinistre pourquoi n'avait-elle pas pensé à regarder le nom de l'endroit avant de sauter par dessus la grille. Jetant un oeil à sa montre la Halliwell fut ravie de constater qu'elle aurait encore le temps de passer au cinéma le plus proche. Elle trouverait peut-être un film bien stupide et amusant à regarder. Décompresser c'est de cela dont elle avait besoin.
Un bruit de pas se fit entendre, Honey fit brusquement volte face. Démon ? Main en avant prête à figer la scène. Clairement, elle avait figé la scène... qu'avait dit Paige un jour à propos de cela ?

*Honey, tu dois être plus prudente. Il faut se méfier quand l'utilisation d'un pouvoir devient un réflexe...*

Un comble quand on connaissait le phénomène... entre l'école de magie, la magie à gogo chez elle et sa vie dédiée à ses protéger la semie sorcière ne vivait quasiment que dans et pour la magie... Une simple pensée envers sa tante lui soutira un sourire doux, nostalgique un peu triste aussi mais fugace. La blondinette constata que tout le monde était immobile sauf elle logique... les démons supérieurs et les bonnes sorcières ne courraient pas vraiment les rues. D'un moulinet de la main elle ranima la scène finalement... le vide complet des cimetières au milieu de la nuit pouvait avoir ses bons côtés.

"La sortie... oui, bien sûr j'en connais une si l'escalade ne vous dérange pas trop..."

Un peu hésitante, si l'opinion des autres ne la dérangeait pas plus que la perte de sa première paire de chaussette Honey n'apprécierait pas vraiment qu'on la prenne pour une folle qui passe sa nuit à psalmodier dans les cimetière en attendant la venue de ce cher Lucifer.
En parlant de sortie, la Halliwell aussi voulait se retrouver loin d'ici. Certes elle n'avait peur de rien. Elle était la puissante et digne héritière de sa mère. Une invincible Halliwell... atteinte d'hydrophobie au point de ne pas être capable de se glisser dans une baignoire sans paniquer... ou implorant sans arrêt l'aide de Rose, voir Chris lorsqu'elle dénichait un démon.

"D'ailleurs je vais moi-même quitter cet endroit glauque... j'ai cru que c'était un parc, je dois être vraiment stupide."

C'était tout de même une innocente qui se trouvait près d'elle en tant que sorcière elle se devait à veiller à la sortir du cimetière au cas où et comme ça... elle-même se sentirait un peu moins angoissée.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 11 Déc - 20:48

Stella vit alors les mains d'une des deux femmes vers l'avant et puis juste après elle les rabaissa. La jeune française ne comprenait pas bien le geste et n'était pas très rassurée, elle n'aurait peut-être pas du leur demander de l'aide mais la jeune femme blonde lui dit qu'elle connaissait bien une sortie mais difficile d'accès visiblement.

Stella haussa un sourcil mais après tout elle voulait sortir d'ici, par n'importe quel moyen... Elle n'allait tout de même pas rester dans ce cimetière alors qu'il y avait tant d'autres choses à découvrir dans cette si grande ville. C'est alors que la jeune demoiselle ajouta qu'elle voulait sortir également, ce qui ravie Stella.

Cette jeune femme semblait sympathique et ne voulais sans doutes pas faire de mal mais la jolie française s'en méfiait tout de même. Après tout elle ne connaissait personne ici et elle ne devait faire confiance à personne. Mais en même temps, au fond d'elle, Stella se sentait malheureuse et seule. Elle voulait un peu de compagnie et c'est en partie pour cela qu'elle avait choisit de sortir un peu. Stella sourit doucement et dit d'un ton hésitant:


"Euh ... Vous voulez bien me la montrer s'il vous plait... ?"

Stella ne savait pas du tout si elle devait faire confiance en cette jeune femme ou non. Mais elle savait pertinemment qu'elle n'avait pas d'armes sur elle et que sa seule possibilité était de fuir au plus vite, si fuite il y avait besoin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 11 Déc - 21:32

Si Stella était le genre de femme à aimer mener une petite vie bien tranquille sans nuage avec Honey elle tombait assez mal. Même sans les démons, le fichu caractère de la blondinette en faisait un parfait aimant à problème. La survie d'Honey était un véritable pied de nez au destin. Sa mère, son père potentiel, sa soeur aînée, ses cousins... ils avaient tous dû à un moment ou un autre se faire un sang d'encre pour la tête brûlée.
Pour ce soir la demoiselle ne désirait qu'une chose se détendre, effacer ce cimetière glauque de sa mémoire à court terme en passant un bon moment pour aller se coucher de bonne humeur. Elle passait un entretien d'embauche tôt le lendemain et une nuit à faire de vilains rêves pleins de vilains méchants démon ne l'aiderait probablement pas à se lever du bon pied. Sans nul doute que le classement de ce souvenir dans sa mémoire attirerait vers la surface certains combats mené en plein cimetière. Pire, cette nuit noire où quelques années plutôt... enfin dans l'avenir... Honey avait bien faillit voir mourir une personne très cher à son coeur dans ce même lieu.

"Détendez-vous, il n'y a que des morts ils ne vont pas s'extirper de leur cercueil et creuser la terre pour nous agripper les chevilles."

Elle prononça ses mots sur un ton amusé, enfantin dédramatisant la situation avec une touche d'humour afin de mettre l'innocente à l'aise. Sa mère aurait été plus douée qu'elle Paige aussi. cette dernière aurait même été capable de se prendre les pieds dans une racine s'étallant au sol. Honey étouffa un rire en se souvenant de la maladresse dont Paige pouvait parfois se rendre coupable. Omettant bien entendu que c'était de famille pratiquement. Si Phoebe et Elena avaient une meilleure coordination elles le devaient surtout aux arts martiaux. Dans ses pensées la jeune femme percuta de plein fouêt la grille.

*Voilà qui m'apprendra... Paige se prend des racine et moi des grilles qui est la plus maladroite ?*

La sorcière se retrouva projetée en arrière, le postérieur et le nez douloureux. Elle jeta un regard noir à la femme près d'elle qui semblait hésiter à se moquer d'elle par politesse ou crainte de se faire abandonner dans le cimetière. Résignée Honey décida exceptionnellement d'être gentille, il n'y avait aucun témoin et elle ne reverrait probablement jamais cette inconnue alors pourquoi pas ? Son grognement irrité s'éleva dans l'air.

"Roh... c'est bon riez vous en mourrez d'envie. Je vous en mangerai pas."

Elle se releva acceptant la main tendue puis, proposa son aide à la jeune femme pour escalader la grille. Dans l'ensemble, Stella avait beaucoup de chance, rares étaientles moments où la jeune femme faisait l'effort de se montrer agréable envers les personnes qui ne partageaient pas son sang. Ce qui expliquait son attitude envers le malheureux Coop depuis longtemps la jeune fille avait conclut sans confirmation de sa mère qu'il n'était pas son père. Le pauvre en voyait de toutes les couleurs, tous les jours avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Dim 13 Déc - 18:32

Stella et la jeune femme marchaient dans le cimetière. Stella n'était pas plus rassurée que ça et regardait de tous les côtés en fixant certaines tombes, croyant voir bouger certaines choses... Qui en fait ne bougeaient pas du tout. Seul l'imagination de Stella faisait bouger les tombes ou lui faire voir des choses. Stella sourit aux paroles de la jeune femme qui lui disait de se détendre. Elle en effet était assez détendue... Un peu trop d'ailleurs. Elle était tellement partie dans ses pensées qu'elle se prit la grille de plein fouet et tomba sur le sol. Stella trouva la scène forte amusante étant donnée qu'elle se trouvait légèrement derrière et qu'elle s'était arrêtée devant la grille. Elle esquissa un sourire mais ne dit rien et s'avança pour lui tendre la main.

''Ça va aller?''

Puis Stella se dirigea vers la grille, aidée par le jeune femme, elle grimpa, passa de l'autre côté et sauta... Une fois de l'autre côté, la jolie française se sentit soulagée et attendit la jeune femme... Stella sourit et tendit à nouveau sa main en disant:

''Du coup, j'ai complètement oublier de ma présenter... Stella Tiger... Je viens d'arriver à San Franscico.''

Stella sourit et regarda autour d'elle... Elle ne savait pas du tout où elle se trouvait et regardait les diverses immeubles avec intrigue et soupira tristement... Elle mettrait beaucoup de temps à retrouver son chemin...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 14 Déc - 22:18

"Oui, c'est rien j'ai vue bien pire. Et ça m'apprendra à marcher la tête dans les nuages."

La jeune femme souriait, elle trouvait avec raison la situation comique mais ne riait pas, une marque de politesse que la blonde apprécia. Elle grimpa avec la grâce d'une personne qui avait souvent fait le mur... parfaitement à l'aise et sauta souplement de l'autre côté. Une fois sortie du cimetière Honey observa la jeune femme près d'elle. Déboussolée, moins angoissée que dans le cimetière peut-être mais toujours aussi perdue. Il est vrai qu'elle n'avait pas l'air d'une native de San Francisco loin de là son accent le confirmait d'ailleurs. Elle lui tendait la main avec un air engageant. Sans réfléchir vraiment la fille de Phoebe s'empressa de la prendre un sourire sur les lèvres.

"Honey Halliwell. Vous avez l'air perdue. J'ai toujours vécu ici et je connais la ville comme ma poche. Je peux vous indiquer votre chemin."

Elle ne précisa pas que c'était à force de faire les quatre cent coups avec sa bande de copain tous bons à pendre quand ils s'y mettaient, elle-même comprise dans le lot. En y repensant la demoiselle se demanda ce que son ami Bill était devenu... ce rocker du dimanche lui avait fait découvrir tellement de chose. Comme crocheter une serrure pour subtiliser les sujets des examens ou chaparder en magasin juste pour montrer qu'on en était capable. le pauvre se demandait toujours comment les objets quittaient sa poche pour revenir atterrir sur le comptoir et se retrouvait à payer ce qu'il souhaitait subtiliser. L'adolescent aida beaucoup Honey à s'exercer suspendre le temps le relancer. Il lui offrait toujours une bonne occasion de s'entraîner à son insu.
Aller voir un film, une fiction pour se changer les idées voilà le premier réflexe de la jeune sorcière pour se changer les idées et arrêter de ruminer dans son coin. Pourtant ce n'était pas ce qui l'aiderait à régler ses problèmes. Sa tendance à fuir ses problèmes... voilà un reproche qu'on lui faisait souvent amèrement la jeune femme s'aperçut brusquement combien il était justifié. La girouette changea donc d'avis. D'abord guider la touriste jusque son hôtel lui faire la conversation poliment en faisant la pub de sa ville natale.
Ensuite... partir à la recherche d'un membre de sa famille de son époque à elle les fondateurs avaient beau n'être qu'une bande d'idiots égoïste dans leur horrible robe de bure blanche. Ils ne pouvaient certainement pas lui avoir confié à elle seule l'avenir des Halliwell.

Quoiqu'ils ne sont plus vraiment à une bêtise près de toute façon.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 16 Déc - 17:42

Après s'être présentée, Honey demanda à Stella si elle voulait de l'aide pour retrouver son chemin. Stella sourit et pensa au fait qu'elle était visiblement tombée sur une fille bien... De plus ce nom lui disait quelque chose. Avant de venir aux USA, Stella avait fait des recherches sur le "Bay Mirror" et elle connaissait pratiquement tous les noms des grands journalistes qui y travaillaient... Et le nom de Halliwell lui rappelait une journaliste...

*Halliwell... Halliwell... Phoebe... Phoebe Halliwell du courrier du cœur, une rubrique très réputée et demandée...*

Stella se demanda alors qu'elle faisait peut-être partie de la même famille... Mais étant donné la grandeur de San Francisco et des USA, il y avait peu de chance... La jeune française sourit alors et dit:


"Franchement, ce n'est pas de refus... Je ne connais pas du tout la ville... Je cherche mon hôtel qui s'appelle " The San Francisco 's "... Vous le connaissez? Je voulais visiter cette ville mais je crois que je ferais cela demain..."

Stella avait finalement décider d'être raisonnable... Visiter un ville de nuit n'était pas commode et elle le ferai plutôt demain... Avec effervescence de la population... Et pourtant elle aurait aimer mais ça sera pour une autre fois...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 16 Déc - 19:24

La fille de la célèbre chroniqueuse médita ses paroles que pouvait-on visiter à San Francisco à cette heure ? la prudence commanderait les méandres d'une bonne vielle couette à l'abri au fin fond d'un bon vieux lit bien douillet. Honey pensa tout de suite aux sommets des piliers du Golden Gate bridge. Ce n'était pas dangereux, elle y avait été une fois avec Coop et une autre avec Paige. C'était merveilleux loin du bruit de la ville et une vue imprenable sur l'océan. La jeune femme envia quelques secondes les membres de sa famille capable de s'éclipser là-bas sur commande. Il lui faudrait se procurer une de ses fameuse dague histoire de soulager un démon de ce pouvoir là... Ses pensées sur le point de prendre une tournure qui ne lui plaisait pas trop la petite blonde secoua la tête comme si ce geste suffirait à les chasser.

"Ce serait plus sage. Pour aller à votre hôtel il faut passer par Lombard Street. Comme vous avez de la chance c'est en descente de ce côté ci."

La jeune sorcière se mit à marcher tout en parlant enfonçant ses mains dans ses poches. Elle attendit de voir si Stella lui emboitait le pas avant de décider de s'arrêter ou de changer sa cadence pour adapter son pas au sien.
Lombard Street, Honey aimait beaucoup faire son footing là bas mais n'était pas sûre que la jeune femme à ses côtés désire parcourir une telle distance à pied jusque son hôtel. L'autonome venait de retirer les couleurs rougeoyante dues au sublimes fleurs. Cette rue était particulièrement magnifique en été sous un soleil éclatant. Sinon il restait quelques lieux à visiter si la jeune femme se souvenait des leçons de crochetage de serrure si lointaine. N'ayant pas vraiment pratiqué à l'époque elle doutait d'y arriver.

*Non, mais à quoi je pense, voler le pouvoir d'un démon, crocheter une serrure. la faitgue et les endroits glauque à cette heure de la nuit ça ne me réussit vraiment pas.*

Mieux valait se dépêcher de mettre la jeune femme dans un taxi et de rentrer à son motel pour dormir. Qui sait si la fatigue ne la changerait pas en croquemitaine ? Non, il avait déjà été vaincu celui-là. La blonde soupira, visiblement fatiguée mais dissimulait encore suffisament l'état de nervosité dans lequel ses pensées inhabituelles la mettait. Là bas c'était assez touristique pour trouver un taxi.

"Votre accent... je crois que je le reconnais mais je ne suis pas sûre. C'est européen ?"

La jeune femme ne situait pas trop le pays, mais ce n'était pas un accent de son pays elle les connaissait presque tous un camarade de classe à l'époque du collège venait d'un pays européen et avait un accent similaire. Honey ne savait pas d'où il sortait, ne s'intéressant pas de près ou de loin à qui que ce soit dans sa classe. Des bribes lui apprirent qu'il venait d'europe, pour le reste, la demoiselle avait d'autre démon à fouêter.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 16 Déc - 21:46

Écoutant les conseils d'Honey, Stella commença à marcher dans la nuit qui devenait de plus en plus sombre... Stella aimait marcher et cela ne la dérangerait pas de parcourir une certaine distance avant de retrouver son hôtel, même mieux cela la fatiguerait pour qu'elle puisse faire une bonne fin de nuit. Stella commença alors à marcher aux côtés d'Honey qui, reprit son allure.

"Un peu de marche me fera le plus grand bien ..."

Stella regardait en fac d'elle, mais cela ne l'empêchait pas de profiter de la vue sur les buildings qui se trouvaient autour d'elle... Mais elle faisait tout de même attention où elle mettait les pieds et évita un réverbère de justesse. Stella sourit à la remarque d'Honey sur son accent et répondit presqu'aussitôt...

"Oui, oui en effet c'est Européen et plus précisément c'est Français..."

Hé oui Stella était Française... Le pays de la tour Eiffel et du vin... Et le demoiselle étai plus que fière d'être une jeune française.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mer 16 Déc - 23:13

*Ah oui mais non... la miss je ne vais pas te laisser rentrer à pied en pleine nuit. C'est San Fransisco ici. On est pas au pays de Candy.*


"Je serai plus attirée par un bon bain chaud plein de mousse à cette heure de la journée. La nuit tombe et le temps va se rafraichir. "

La présence du Pouvoir des trois attiraient toutes sortes de démons particulièrement dangereux pour une gentille demoiselle. Fous, suicidaires, prétentieux. Les qualificatifs variaient en fonction de l'humeur de la seconde fille de Phoebe. Si elle semblait les prendre à la légère plaisantant sur un ton badin la réalité du danger ne lui échappait pas.
Ainsi elle ne se trompait pas, la jeune femme était européenne, française même. Le pays de la mode. Il est vrai que Stella était élégante mais de là à la comparer à une gravure de mode telle qu'on dépeignait les françaises. Tirées à quatre épingles toujours parfaites. Passer par dessus la grille du cimetière et patauger dans la terre avait entamée son capital élégance autant que le sien.

"J'adore les parfums français. Coop en offrait à ma mère. Il les faisait importer avant même qu'ils ne soient vendus ici."

Techniquement monsieur allait les chercher lui-même pour lui faire une belle surprise réalisant une belle économie au passage... les frais de port... Encore une fois, elle appellait naturellement son père par son prénom comme s'il eut seulement s'agit d'un amant de passage dans la vie de sa mère et non pas de l'homme envoyé par les Fondateurs pour être son âme soeur. Si elle aimait tellement les parfums français Honey réalisa que c'était principalement du au faite qu'ils lui rappelaient sa mère.

"Pour rejoindre votre hôtel il vous faudrait marcher un long moment tout de même. Nous en reparlerons après avoir remonté Lombard Street si vos mollets décident de ne pas aller plus loin."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 16:14

Un bain chaud... En effet c'était tentant. *Je vais surement m'en faire un en rentrant à l'hôtel* Stella continua de marcher en regardant Honey qui était légèrement pensive. Le fait d'avoir dévoilé qu'elle venait de France lui avait peut-être rappeler des souvenirs. Puis le jeune femme parla d'un certain "Coop", Le petit ami de sa mère sans doute. Pas son père, autrement le jeune américaine aurait parler de lui en disant "mon père" ou "papa"...

Cette pensée lui rappela ses parents, ils lui manquaient tellement... Cet accident et ce changement important dans sa vie faisait qu'elle se sentait un peu seule et complètement perdue. Elle essayait d'y penser le moins possible mais ce n'était pas facile. Étant leur fille unique, elle avait du s'occuper des funérailles et de tout le reste. Même si sa tante l'avait un peu aider, Stella était dès à présent toute seule, dans un pays qui lui était complètement inconnu...

D'un coup, elle repensa au fait qu'elle se trouvait dans les rue de San Francisco accompagnée d'un jeune femme, très gentille, qui lui montrait le chemin... Cette dernière lui expliqua le chemin qu'elle devraient parcourir. Mais cette demoiselle ne connaissait pas Stella. La jeune française savait correctement marché durant un longue distance... Il lui arrivait de faire de longues randonnées avec ses parents ou ses amies lorsqu'elle partait en vacances dans les Alpes ou les Pyrénées.


"Ne Vous en faites pas pour mes mollets, ils ont connus bien pire..."

Stella regardait les immeubles de San Francisco. Elle aimait observé l'environnement dans lequel elle se trouvait et un endroit inconnu ne demandait qu'à être explorer... Cette ville devait regorger de secrets qui attiraient Stella. Le jeune femme ne voulait qu'une chose, refaire sa vie ici et faire en sorte qu'elle soit comblée et heureuse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 16:28

*Elle est têtue en plus ! Si je lui dis qu'elle risque d'avoir des petits soucis avec un démon elle ne me croira pas en plus c'est interdit... c'est vrai la créature que j'ai figé dans le cimetière, elle est peut-être après elle ? Et si je la laisse pour la retrouver congelée plus tard ?*

Honey se mit à réfléchir à toute vitesse, elle ignorait les risques pour une jeune femme de se faire agresser par un humain à San Francisco à son époque déjà alors dans celle ci... De toute façon c'était une grande ville, il devait y avoir de tout et n'importe quoi. Surtout n'importe quoi si on devait ajouter ses connaissances en matière de surnaturel. Si sa partenaire de marche était une touriste convenable ce qu'elle donnait l'air d'être au vue de sa politesse et de son élégance naturelle... Stella devait très certainement connaître ses informations.

"Vous risquez d'arriver tard dans la nuit et si nos servces de polices sont efficaces. Ils ne sont composés que d'humble humains. Ils ne peuvent donc être présent partout à la fois. Vous n'êtes donc pas à l'abri d'une agression."

Hommage à l'oncle Henry et à ce gentil tonton de coeur, Darryl. Cette jeune femme ne semblait pas maîtriser de techniques de self défense ou se promener armé.Cependant Honey ne la connaissant pas ne faisait que des suppositions. La nuit tombant, les rue peu à peu désertée la lumière blafarde des lampadaires. Si elle avait eut peur dans le cimetière pourquoi ne pas se montrer raisonnable ? Un taxi serait plus sûr à moins d'avoir la malchance de tomber sur un taxi conduit par un démon... ce qui surprendrait beaucoup la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 17:53

Une agression? Pourquoi Stella se ferait-elle agressée... Il n'y avait pas de raisons. Et puis la jeune femme analysa ce que disait Honey. "Ils ne sont composés que d'humble humains" Comment d'humbles humains? Sa phrase était étrange et Stella fronça les sourcils en s'arrêtant net:

"Comment ça?"

Honey avait avançait de quelques pas avant de se retourner... Stella posa les mains sur ses hanches faisant un air très interrogateur à Honey. Son esprit de journaliste reprit le dessus et étant donné que Stella était passionnés par les évènements surnaturels et les phénomènes inexpliqués mais elle n'avait jamais rencontrer quelque chose de véritablement surnaturels et comme on le dit tout peut exister aux États-Unis alors que être que... Elle reprit alors sa phrase:

"Comment ça d'humbles humains? Je ne comprends pas ce que vous voulez ..."

Elle n'eut pas le temps de terminer sa phrase d'un halo de flammes apparut devant Honey et un homme se trouvait comme par magie devant elles. L'homme se précipita devant Honey et fit apparaitre dans sa main droite une sorte de couteau qu'il commença à pointer vers Stella. Et le lança ensuite vers la jeune française... Prise de panique, elle mis ses mains en avant devant son visage comme pour se protéger... C'est alors qu'elle vit le couteau faire demi-tour et tomba sur le sol...

"Mais comment est-ce que... ?"

Soudain elle remarqua que l'homme ne bougeait plus alors qu'Honey et elle-même bougeaient... Cette scène était très étrange et Stella ne comprenait pas ce qu'il se passait... Elle qui, il y a quelques secondes pensait qu'elle n'avait jamais vraiment eut à faire à des phénomènes inexpliqués... Venait d'être servie!
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 18:09

Honey s'étonna que le jeune femme ait tiqué si vite à sa remarque. Une personne normale n'aurait pas relevée sa phrase ou aurait considéré qu'il s'agissait d'un trait d'ironie. Si Stella tiquait cela sous entendait-il qu'elle était une fanatique de l'ésotérisme rêvant d'assister à un évenement ou bien un démon ? Aurait-elle interrompu une réunion démoniaque ? La jeune femme conserva son attitude désinvolte bien qu'elle s'angoissa un peu à l'idée d'être tombée tête la première dans un piège.

"C'est une façon de parler vous imaginez bien qu'il n'y a pas de divinité dans la police, sinon les choses ne seraient pas ce qu'elles sont."

La jeune Halliwell accompagna sa récompense d'un rire caustique, fient bien entendu. Elle n'eut pas le loisir d'entendre la réponse si réponse fut faite un démon se téléporta près d'elles et lança son arme droit sur Stella. Sans réfléchir la petite blonde leva les main figeant la scène. bizarrement cette foi ci Stella n'était pas figé mais mieux ou pire... en faisant un mouvement pour se protéger du couteau. La dague fut propulsée au loin. Agacée Honey tapa du pied.

"Pas juste ! Toujours les autres qui ont les meilleurs pouvoirs. "

Tout en rouspétant Honey s'était avancé jusque l'arme. Elle la ramassa avant de s'approcher du démon. Avant de lui laisser le loisir de sortir de sa stase la sorcière l'embrocha. La démoniaque créature s'embrasa et les deux jeunes femmes en furent débarrassées.
Honey rangea le couteau dans sa besace, puis reporta son attention sur Stella.

"Pas de réponse évasive, pas d'arnaque. Une réponse claire et nette tout de suite. Qui es-tu ? Amie ou ennemie ? J'ai suffisamment de potion destructrice sur moi pour faire face à n'importe quel démon."

Mensonge, elle n'avait pas encore eut le temps d'en faire... de plus concernant les potions si elle se débrouillait plus ou moins bien. Elle réussissait surtout les potions de téléportation. En ce qui concernait les autres le résultat restait encore aléatoire.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 20:36

Honey poignarda l'homme qui disparut dans les flammes en criant. Son cris de douleur fis mal au plus profond de Stella. Elle recula de quelques pas alors qu'Honey s'approchait d'elle, visiblement en colère. Stella avait plus peur qu'autre chose et elle ne voulait pas se faire des ennemis alors qu'elle venait d'arriver en ville. Pouvoirs... Potions... Démons...

"Mais je ne suis pas ton ennemie... Et toi? tu te prends pour une sorcière ou quoi?"

Stella ne se rendait pas compte de ce qu'elle disait. Elle n'avait pas bien compris ce qu'il se passait et ne comprenait pas non plus ce qu'Honey voulait dire. Il faut dire que finalement ce genre de phénomènes ne se produisait pas pour la première fois. En effet, il y a quelques jours Stella finissait quelques travaux chez une amie. Elle avait bousculé un escabeau et le seau de peinture qui se trouvait dessus tomba... mais au lieu de tomber sur Stella, il tomba juste à ses pieds... Mais à cet instant précis Stella ne faisait pas du tout le rapprochement. Elle était même loin de ce douter dans quel monde elle venait d'entrer. Elle recula de quelques pas et dit complètement terrifiée:

"Et toi? Qui es-tu? Qu'est-ce que tu as fait? ... Tu l'as...tuer?"

Stella qui se sentait en confiance avec cette jeune femme avait perdu toute confiance en quelques secondes. Comme quoi la confiance est très difficile à obtenir mais également très facile à perdre. Stella ne serait pas prête de se laisser à nouveau aider par une parfaite inconnue si c'était pour que cela lui attire des ennuis...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Ven 18 Déc - 21:08

Honey ne se radoucit pas pour autant l'idée qu'elle avait probablement à faire à une novice mais elle ne s'y attarda pas le plus important était de savoir de quelle côté elle était. Bien sûre, si elle était nouvelle Stella n'aurait pas de camps officiellement établie avant ce fameux laps de temps décider entre le bien et le mal. Il lui faudrait probablement se montrer plus gentille et moins agressive. Pour l'instant la jeune Halliwell se refusa la moindre imprudence.

"Tout à l'heure dans le cimetière vous avez été figée. Si vous des pouvoirs comme la télékinésie cela fait de vous une sorcière maléfique ou un démon. Je ne peux pas figer ceux qui sont dans mon propre camps, du côté du bien. Mais à l'instant vous n'avez pas été figée."

La confusion régnait dans l'esprit d'Honey au moins autant que ce qu'elle pouvait lire sur le visage de la jeune femme. Une idée lui vint à l'esprit. Elle avait toujours la dague du démon. Si elle coupait un peu Stella et qu'elle voyait du sang s'écouler alors la Halliwell n'aurait pas à faire à un démon.

"Votre main, les démons ne saignent pas si je vous l'entaille avec la dague je saurai que vous n'en êtes pas un. Si vous refusez, j'en conclurai que vous êtes un démon et je vous tuerai."

Elle s'offusquait de la voir vaincre un démon sur le point de la tuer ? Drôlement atteinte la française. Honey en ricana amusé. Elle s'approcha d'elle sortant doucement la dague de sa besace. La jeune femme n'avait rien à craindre de la petite blonde si vraiment elle se sentait appartenir au bien. Honey ne tuait que les démons.

"Bien sûr que je l'ai tué !"

La blonde lui lança un regard inquiet pour sa santé mentale.

"C'est un démon qui a lancé une dague sur vous ! Vous auriez préféré l'inviter à prendre le thé ? On est pas en France. Ici les démons on les tue."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Dim 20 Déc - 22:59

*Voilà qu'elle veut me couper la main maintenant et puis quoi encore?* Stella commençait vraiment à avoir peur de la jeune américaine qui se trouvait en face d'elle. Elle recula un nouveau d'un pas alors que Honey sortit la dague du "démon" pour couper la main de Stella. La jeune femme repensait aux mots que la "sorcière" avait prononcé: "Pouvoirs", "Sorcière maléfique", "Démons"... Stella ne se sentait plus du tout rassurée mais décida tout de même d'avancer d'un pas en commençant à tendre la main. Après tout, elle avait vécu bien pire car elle avait échappée plusieurs fois à la Mort et ce n'était une petite coupure qui la tuerai. Mais par contre si elle ne se laissait pas faire, cette jeune femme pourrait bien la tuer. Elle avança à nouveau d'un pas, tendant le bras vers Honey en disant:

"D'accord mais fais vite, j'aime pas le sang!"

Stella ferma les yeux et sentit alors la main d'Honey, puis la lame du couteau fraîche qui lui procura une douleur soudaine et violente. La douleur lui fit rouvrir les yeux, elle vit alors Honey que esquissa un sourire alors qu'elle regardait sa main, saignante. En effet la main de Stella laissait échapper un mince filet de sang. Voyant cela, la jeune femme referma la main et la serra de toutes ses forces en ajoutant avec une certaine colère:

"Voilà, tu es contente, tu as eu ce que tu voulais?... et bien salut!"

Stella avança de quelques pas, doublant Honey au passage. Elle ne voulait pas rester avec une femme complètement folle qui se prenait pour une "sorcière" et qui avait réussit à lui attiré pas mal d'ennuis... Elle était entrer dans un cimetière avec une personne bizarre et des objets congelés et puis après un homme en feu qui lançait des dague et qui était mort dans les flammes en criant de toutes ses forces. Non, Stella ne pouvait pas rester avec elle, la jeune française serait bien mieux à son hôtel qu'elle avait quitté depuis un moment maintenant. Une fois qu'elle aurait enfin retrouvé son chemin et sa chambre d'hôtel, elle se ferai couler un bon bain chaud et ne penserait plus à Honey et au démon mort, lanceur de couteaux. *Ah là là ça sera bien bon un bon bain chaud, ne plus penser à rien, aux ennuis, à la vie qui continue...* Oui, Stella avait beaucoup de mal à vivre depuis la Mort de ses parents. Elle avait même pensé plus d'une fois à la Mort elle-même mais c'était finalement résolue à vivre pour ses parents et pour l'aide qu'elle pourrait potentiellement donner aux autres. C'est d'ailleurs depuis ce jour qu'elle a reprit le dessus et a continuait à vivre correctement et convenablement.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 21 Déc - 0:00

Honey eut un sourire de satisfaction en voyant le sang couler. Ce n'était pas un démon. Parfait. Sachant maintenant que la jeune femme était une sorcière Honey pourrait s'en aller et la laisser rentrer à pied avec un pouvoir tel que la télékinésie la française était à même de se défendre toute seule. Pourtant, Honey ne pouvait se résoudre à la laisser seule. cette sorcière ne semblait pas agir avec la logique et l'assurance d'une sorcière expérimentée. Si elle avait à faire à une novice... celle-ci serait la proie idéale des démons. Ceux qui ne la tueraient pas pour s'emparer de son pouvoirs pourraient tenter de la séduire. Une mauvaise sorcière aurait été figée. Un démon assez puissant pour résister à son pouvoir aurait saigné. Conclusion Stella était une sorcière bénéfique et la Halliwell ne l'avait pas rencontrer par hasard.

"Hey, où vous allez comme ça ?"

Honey se précipita à sa suite, se mettant à son niveau l'arme rangée et un air parfaitement amicale, inquiet pour la jeune femme même. C'est avec calme et douceur que la jeune Halliwell lui parla désireuse de la calmer. Elle insista cependant sur les termes qui lu semblaient les plus important de sa phrase.

"Vous ne pouvez ni ne devez rentrer toute seule. Vous ne me semblez pas contrôler correctement votre pouvoir et ce démon était là pour vous. Pas pour moi. Il a lancé ce couteau vers vous."


Honey lui agrippa le bras assez fort pour la retenir sans se faire repousser et assez délicatement pour ne pas lui faire de mal. Elle prit fermement la main de Stella déchirant son tee-shirt pour lui faire un bandage sommaire. L'entaille n'était pas profonde. Juste assez pour saigner un peu, cela ne tarderait pas à s'arrêter de saigner. Là encore avec douceur et fermeté elle insistait.

"On ne s'est pas rencontré par hasard. Je ne vais jamais dans les cimetières la nuit et vous ? c'est une habitude. Il fallait qu'on se rencontre. Ce démon était un démon mineur ils obéissent généralement à quelqu'un et si ce quelqu'un en après vous, il ne sera que le premier. Je suis censée vous protéger, je suppose."
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 21 Déc - 0:50

D'un coup la jeune femme se précipita au niveau de Stella. Elle était devenue toute gentille et douce. Stella fut surprise de sa réaction et ne comprit pas tout Honey lui expliqua que le "démon" était venu pour elle. *Mais je ne suis pas une sorcière moi!* Stella se laissa faire pour le bandage mais regardait tout de même la jeune américaine de travers... Mais en y repensant il avait tout de même lancé cette fameuse dague contre elle. Elle regarda ses mains d'un air septique...

"Mais... je n'ai pas de pouvoirs, je ne suis pas comme vous!"

Stella regarda Honey d'un air désespérée... Qui était-elle? Qu'es-ce qu'elle était devenue à présent? Ces "pouvoirs" n'étaient pas là avant mais pourquoi sont-ils apparus maintenant? Tant de questions venaient les unes après les autres et Stella ne trouvait pas de réponses à aucunes d'elle... Elle n'eut pas le temps de poser toutes ses questions à Honey que trois hommes apparurent devant elles. Le premier donna un coup à Honey qui fut projetée plusieurs mètres en arrière... Le second et le troisième firent apparaitre leurs couteaux, et lancèrent ceux-ci contre Stella. La jeune femme prit peur et fit les mêmes mouvements. Elle mit ses avants-bras devant elle et ses mains devant son visage. Un des couteaux repartis en arrière, poignardant l'un de hommes, et l'autre touchant Stella dans l'épaule. La jeune femme s'écroula alors que la douleur l'envahissait... Elle ferma les yeux, se laissant emportée par la douleur... Elle entendit juste les murmures de Honey mais ne comprenait pas ce qu'elle disait... Elle essaya d'ouvrir les yeux mais ne vit rien... Tout était flou...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 21 Déc - 2:31

Honey fut sincèrement satisfaite et soulagée par la réaction de Stella. Certes, l'étrangère paniquait complètement mais elle ne tentait pas de fuir ce qui facilitait grandement la tâche de la petite blonde. La française ignorait qu'elle détenait des pouvoirs... ce qui expliquait son hébétude. Ils venaient tout juste d'éclore. Une question fusa pourquoi maintenant... une petite voix toute bête résonna dans la tête d'Honey ils étaient mûrs. Ne s'agissant pas de simples fruits l'américaine préféra se dire que le danger, les démons déclenchaient la réaction des pouvoirs de la jeune femme dont elle venait de bander la main.

"Il ne faut pas vous en faire, les démons me poursuivent depuis l'enfance et je ne suis pas encore morte.Vos pouvoirs se sont activés pour vous protéger. Réjouissez-vous. Le monde magique a besoin de vous vivante pas morte."


Les pouvoirs de sa tante Paige l'avaient sauvé longtemps avant d'éclore. Lors de l'accident de voiture qui fut la cause du décès de ses parents adoptif. Son côté être de lumière s'était subitement éveillé et l'adolescente qu'elle était encore s'éclipsa dans une nuée bleutée sans même s'en apercevoir. La Charmed le découvrit quelques années plus tard en voyageant dans le temps avec l'aide de son beau frère, l'oncle maternel de la pétillante Honey. Paige avait un destin prestigieux devant elle. Reformer le pouvoir des trois. Peut-être que la française avait aussi sa propre destinée qui l'attendait quelque part au détours d'un chemin plus ou moins tortueux.

*Je ne me suis pas encore fait tuer... nuance. De plus, c'est surtout dû aux caprices du hasard... je ne suis pas dotée de pouvoir suffisamment offensifs, cette fois j'ai eut de la chance... je peux retourner une dague. Les boules d'énergie ou de feu par contre... voilà qui me pose problème. Heureusement que je courre vite.*

"Dites-moi, est-ce que vous..."

Sur le point de l'interroger sur ses performances de coureuse Honey fut coupée par un coup brutal. La Halliwell se retrouva projetée plusieurs mètres en arrière le corps butant sans la moindre douceur contre le capot d'une jolie voiture. L'alarme se déclencha et le démon survivant s'en fut des lumières s'allumant presque tout de suite. Honey légèrement sonnée, fit l'effort de se relever pour tituber le temps d'atteindre Stella. Elle se pencha vers elle et constata qu'elle n'était pas mortellement blessée. Elle lui parla d'une voix étrangement calme et douce regrettant de s'être montré si dure avec son être de lumière. Bella ne répondrait peut-être pas à son appel... après les méchanceté qu'elle lui avait dite et la française avait besoin de soin. N'étant pas sa protégée son être de lumière ne ressentirait pas sa blessure. Le stress afflua en elle. Honey refusait de perdre sa protégée mais égoïstement elle ne souhaitait pas voir son être de lumière et risquer d'en supporter ensuite les tentatives de prises de contact agaçante.

"Doucement, respirez lentement de lente et profondes inspirations. Ce n'est pas une blessure mortelle, je vais appeler une ambulance."

Honey retira sa veste, elle la roula en boule et et la passa sous la tête de la jeune femme prenant garde à ne pas trop la bouger pour éviter de la faire davantage souffrir. La Halliwell, farfouilla dans sa poche et poussa un juron éttouffé il trônait quelque part dans sa chambre d'hôtel. Hôtel... plus un taudis miteux mais dans ses moyens.


Dernière édition par Honey Halliwell le Sam 9 Jan - 18:33, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 21 Déc - 15:33

Stella essayait de garder les yeux ouverts mais elle n'entendait pas tellement Honey... Puis elle vit une lumière bleutée très forte. Elle ne put garder ses yeux ouverts tant la lumière était forte. C'est alors qu'elle sentit une main sur sa blessure, puis une chaleur vivifiante l'envahit. Stella se sentit mieux en moins d'une seconde mais elle ne rouvrit pas ses yeux de suite. Elle se redressa doucement aidée par Honey et lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle vit la même lueur bleutée qui se dispersée petit à petit dans les airs. Elle regarda alors Honey en disant doucement:

"Et ça c'était quoi?"

Elle se releva doucement, toujours aidée par Honey et regarda à l'endroit où se trouvait cette fameuse lumière bleutée qui lui avait inspirée confiance et protection. Cela faisait longtemps que Stella ne c'était pas sentit aussi bien depuis plusieurs mois. Car cela faisait un moment qu'elle se sentait observée, épiée, sans protection. Et là, alors qu'elle était blessée, cette lueur l'avait "sauvé". Elle n'avait plus de blessure, plus rien. Et elle était sure d'une chose, ce n'était pas Honey qui avait fait ça sinon elle l'aurait fait quelques minutes avant pour la blessure à la main de Stella. Elle se voyait transportée par cette sensation de protection... Si les sorcières et les démons existaient... Alors les anges devaient exister également... D'un coup Stella secoua la tête... *Non cela ne pouvait pas exister* pensa-t-elle. *C'est impossible* Stella regarda alors sa plaie à sa main... Elle enleva le bandage et ne vit rien. La paume de sa main était intacte... Elle resta bouche bée, regardant sa main, puis Honey... attendant une réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Lun 21 Déc - 21:59

Honey s'apprêtait à fouiller les poches de Stella pour lui emprunter son portable et appeler les secours au moment ou un scintillement bleuté caractéristique attira son attention. Très malin cet être de lumière, alors que cinq secondes plutôt des habitants passablement irrités par l'alarme de la voiture qu'elle avait percutée se tenaient penchés à leur fenêtre. La Halliwell ravala les mots acides, la rancune et la colère lui inspirant la présence de ce représentant des Fondateurs. Elle prit une profonde inspiration essayant de se détendre. cet être de lumière n'était pas responsable de ses suppérieurs; Il n'étaient qu'un pantin entre leur mains comme le reste du monde d'ailleurs. Ils avaient reproché aux Avatars leur utopie exempt de libre arbitre. la bonne blague, en toute franchise à quoi bon avoir un libre arbitre choisir entre le bien et le mal faire ce soit disant bon choix en accord avec ces Fondateurs pour se retrouver privé de ce qui vous était cher et précieux.
L'homme acheva de guérir la sorcière et s'approcha d'Honey faisant fit de son attitude clairement hostile. Il leva la main la dirigeant vers le front ensanglanté de la jeune fille. Honey agrippa le poignet le regard assassin.

"Tu me touches tu t'en prends une."

Fondateurs de quoi pour commencer hein ? La petite blonde n'en avait pas la moindre idée. Ces idiots en robe comme elle se plaisait à les surnommér se targaient de guider les bons sorciers. Sa famille ne s'était-elle pas vouée à ça justement ? Protéger les innocents, préserver l'ordre établie. Combien de leur ancêtre sacrifièrent leur vie en vue de mener à bien leur mission ? Honey ne comprenait pas comment ces êtres prétendument bons pouvait détruire ainsi sa famille en rappelant Leo auprès d'eux. Piper méritait mieux après la manière dont ils s'étaient permis d'interférer dans sa relations avec Leo. Les yeux clairs s'assombrirent la colère et la haine d'Honey laissant transparaitre une hostilité profondément ancrée en elle.
La voix de Stella la fit revenir dans le monde réel. La petite blonde se pencha en arrière évitant une seconde fois la tentative de guérison. L'homme eut finalement droit à la gifle promise. Elle se releva et le devança pour tendre à la française sa propre main à elle son regard insistant bien pour qu'il garde ses distances envers elles. Se sentant probablement de trop, l'homme s'eclipsa.

"C'est un être de lumière. Le tien, le mien n'oserait pas venir me voir je pense après le savon que je lui ai passé la dernière fois."

Anticipant les questions dont elle-même n'aurait pas manqué de la bombarder si la situation était inversée la blonde décida de lui faire un topo de la situation.

" Il doit te soigner quand tu es blessée, te donner des conseils et partir à la pêche aux infos quand tu en as besoins, il te transmet les ordres de la bandes d'hypocrite en robe blanche et or là haut. Comme moi tu es une idiote, une bonne sorcière.

*Ce n'est peut-être pas une bonne idée de lui faire haïr les êtres de lumière... elle n'est pas issue d'une grande famille de sorciers si elle n'est au courant de rien. Elle a l'air seule. Un protecteur pourrait lui être utile.*


"Il n'y est pour rien lui, il est comme nous. Un pantin, un jouet, un pion sur un échiquier dont il ne voit pas même les limites. Ce sont les Fondateurs qui décident. Ils donnent les ordres on s'exécute et ils n'ont pas d'égard pour nous et nos sentiments. Pour autant, si on a une conscience, on ne peut pas décider de tourner le dos au bien. Les innocents ont besoin d'être protégés du mal. C'est notre rôle ça."

La jeune femme fit une pause mais ne laissa pas vraiment le temps à Stella de dire quoique ce soit. Maintenant qu'elle était lancée elle aimait mieux finir. Les questions subsistantes attendraient.

"Il y a les innocents malheureusement les démons adorent attaquer les gens faibles et s'amuser à leur dépend. Notre devoir est de les protéger alors même si les Fondateurs peuvent et s'arrangent pour être aussi pénibles que possible avec leur stupide règlement... Le bien... c'est important de le préserver. Protéger des démons les mortels qui ne sauraient pas se défendre. "

Il faisait nuit noir maintenant la rue était complètement déserte Honey parlait bas d'une voix douce et amère la souffrance du vécu transapraissait dans sa voix. Sa détermination à protéger les innocents, suivre le principe de bien encore profondément ancrée dans son coeur et pas encore totalement rongée par la colère et la douleur lancinante de savoir sa famille rongée, morcelée par l'égoïsme de ses gens qui venaient de l'envoyer si loin dans son passé qu'elle n'était encore composée que de deux morceaux. L'un rangé bien au chaud dans le corps de sa mère et le second même pas encore fabriqué par son père.

"Maintenant, si tu as des questions vas-y poses-les moi je te répondrai de mon mieux. Mais si tu veux bien, je préférerai que tu rentres en taxi ce soir."


Dernière édition par Honey Halliwell le Sam 9 Jan - 18:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   Mar 22 Déc - 1:42

Stella écoutait les explications de la jeune américaine... Un être de lumière? Le sien? Un protecteur... Voilà pourquoi elle se sentait épiée et surveillée mais c'était visiblement pour une autre raison que pour lui faire du mal mais plutôt pour la protéger... Stella fixait étrangement l'endroit où avait apparut ce "guérisseur". Visiblement Honey n'aimait pas ces êtres de lumières et ces fondateurs, peut-être était-ce due à un passé douloureux, mais Stella préféra ne pas poser de questions, enfin pas sur ce passé douloureux. Puis la jeune femme lui proposa de retourner à son hôtel en taxi. Stella acquiesça d'un signe de tête et sourit faiblement en continuant à avancer aux côtés d'Honey. Pour une première nuit dans San Francisco, elle fut mouvementée, Stella avait découvert ses pouvoirs et qu'un autre monde pouvait exister. Un mode de sorcières, de démons et d'êtres de lumières... Un monde que Stella voulait connaitre malgré ses peurs et ses craintes. Elle regarda Honey en lui prenant le bras:

"Dites, on pourra se revoir. Je crois que j'ai des choses à apprendre..."

En effet Stella voulait apprendre tant que choses sur ce nouveau monde qui s'offrait à elle. Elle qui avait quitté la France pour un nouveau pays et une nouvelle vie... Elle avait tout gagné en faisant ce voyage. Finalement cela ne serait peut-être pas si mal... bien qu'elle ne comprenait pas encore tout et qu'elle n'avait d'ailleurs pas encore comprit quel était son "pouvoir" exactement et pourtant elle sentait bien la fatigue présente en elle, signe qu'elle avait fait un bel effort alors qu'elle n'avait rien de spécial... Étrange soirée en tout cas... Elle se tourna à nouveau vers Honey qui appelait un taxi qui passait:

"Promettez-le moi..."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Le temps n'efface pas les souvenirs   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le temps n'efface pas les souvenirs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos :: • L e . R o l e - P l a y • :: • San Francisco & Alentours • :: • La Banlieue • :: • Le cimetière •-