AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Un matin comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

Humain/Humaine

Humain/Humaine

© Crédit Kit : Aandy & Me
Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Camp : Bénéfique.
Âge du personnage : 35 ans.
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Capacités:
Points d'expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Un matin comme les autres.   Jeu 25 Mar - 23:34

Lundi matin, sept heures. Le réveil raisonna dans la petite chambrée. La jeune femme rejeta aussitôt les draps blancs sur le côté gauche du lit et mit pied à terre. Comme chaque jour, il n’y avait pas une minute à perdre. Eileen se déshabilla à la hâte, et pris une petite douche. Il fallait qu’elle retrouve ses esprits au plus vite. Elle tourna instinctivement le mitigeur sur « eau froide ». Rien de tel pour se réveiller. Quelques minutes plus tard, elle s’enroula dans une serviette, frotta énergiquement son corps et sa chevelure rousse ; puis enfila finalement un simple jean, et un petit haut de coton blanc. Il faisait bon, autant en profité. Elle attacha ses cheveux avec une petite pince, se maquilla à peine. C’était tout, cela lui suffisait. Eileen était une belle femme, sans artifice. Et puis elle ne voulait plaire à personne. Les autres, elle s’en moquait royalement. Du moment qu’elle avait une clientèle régulière ; c’est tout ce qui comptait. Sept heures trente, la jeune femme alla réveiller sa fille. Elle descendit le gros escalier de bois et lui prépara quelques pancakes, lui pressa une orange et déposa son sac dans l’entrée. Sa propre mère l’avait toujours fait pour elle, sans doute avait-elle hérité de son instinct maternel… Eileen débuta ainsi sa journée. Les premiers clients ne tarderaient pas à arriver. La jolie rousse avait ainsi pris le temps de vider le lave-vaisselle, épousseter les nappes des tables, recompter les salières et poivrières, courir chez le boulanger d’en face pour acheter du pain frais, et allumer l’énorme machine à expresso. Déjà l’odeur du café se répandait dans le salon de thé. Eileen soupira de bien être. Huit heures et demie.

« Ma chérie tu vas être en retard ! Dépêche-toi ! Ton petit déjeuner est prêt ! »

La petite Charlotte dévala les grandes marches de bois et vint déposer un baiser sur la joue de sa mère, avala son jus d’orange, mordit dans un pancakes, puis partie à l’école. Eileen aimait sa fille plus que tout au monde, mais ne supportait pas de la voir jouer dans le séjour où les clients venaient déjeuner. Elle préférait attendre qu’elle soit partie, pour déverrouiller la porte principale du « Shamrock ». Elle passa un dernier coup de chiffon sur son comptoir, puis remit finalement en place le sucrier. Quelques secondes plus tard, le premier client entra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

© Crédit Kit : Phoebe !!
Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 27
Pouvoirs : projection astrale, figer le temps + 1 choix (lire les pensées)
Camp : bénéfique
Âge du personnage : 27 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
96/100  (96/100)
Capacités:
Points d'expérience:
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   Mar 30 Mar - 21:27

Ce matin là je m'étais réveillée particulièrement tôt. Oui chez tout le monde 5h c'est tôt. Je m'étais donc extraite de mon lit et par réflexe comme tous les matins, j'avais tâté mon cou pour vérifier que mon talisman si trouvait toujours. Une bonne douche pour avoir l'esprit clair et je m'étais penchée sur ms cours. J'enseigne toujours à l'école de magie, certes ma classe n'est pas très importante et je suis surtout là pour aider le élève à comprendre ce qu'ils ont vu avec les autres profs mais ça me suffit. C'est un travail très valorisant. Dire que j'assure la réussite de ma propre génération. Du moins j'essaie parce qu'à ma véritable époque ce n'est pas très reluisant.
Installée dans mon canapé et tous mes papiers éparpillé sur ma nouvelle table de salon j'entends mon réveil. Il est déjà sept heure et demi. Hum il serait temps que je m'habille. À être trop en avance on fini par être en retard. Je rassemble tout et fourre ça dans ma sacoche. Je me lève et me dirige vers ma chambre, j'ai mouillé mon sofa en gardant ma serviette mais tant pis d'ici ce soir ça sera sec. De mon armoire je sors un jean, il est troué à un genou mais je l'adore. Ensuite une tunique turquoise avec un décolleté en V devant et derrière et cintré à la taille. Je ne peux pas mettre de soutient-gorge en dessous mais une fois ma robe de sorcier enfilé personne ne le saura.
Vêtue, maquillée d'un peu de mascara et d'une touche de gloss, j'enfile ma veste et prend mon sac de cours. Et dire que j'ai quitte la fac pour continuer d'aller à l'école. Finalement le droit ne m'aura servis à rien. Enfin pour l'instant. C'est seulement une fois dehors que je m'aperçois que j'ai oublié de prendre mon petit déjeuner. Cruel dilemme remonter mes trois étages ou prendre un café à l'école. Oui le choix est vite fait, je me met donc en route, il est déjà un presque 9h. Finalement je suis toujours en avance. Sur mon chemin j'aperçois au loin l'enseigne d'un salon de thé que je connais bien. Logique je passe tous les matins devant. Comme pour m e signifier que je devrais y entrer mon estomac gronde et je n'ai pas le courage de lui résister, pas avec cette succulente odeur de café qui s'échappe du bâtiment.
Un son de cloche averti quiconque se trouve à l'intérieur de mon arrivée, heureusement que je ne souhaitais pas être discrète. Ne connaissant pas la maison je ne sais pas si je dois m'attabler seule ou attendre qu'on me place, en même temps je suis la seule cliente, ou du moins la première. Ne voulant pas paraître impolie je préfère attendre qu'on vienne me voir. Une figure rousse un fond du café s'est tournée vers moi. Je lui fais mon plus beau sourire.

_ Bonjour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Humain/Humaine

Humain/Humaine

© Crédit Kit : Aandy & Me
Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Camp : Bénéfique.
Âge du personnage : 35 ans.
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Capacités:
Points d'expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   Mar 13 Avr - 22:29

Eileen savait s’y prendre avec la clientèle. Dès l’ouverture, il suffisait d’entrouvrir les fenêtres du salon. Tout était stratégique avec elle. Non seulement cela permettrait à son petit restaurant de s’aérer, mais la douce odeur du café et du chocolat chaud viendrait très vite chatouiller les narines des passants les plus affamés. Il était maintenant temps de mettre à cuire les viennoiseries et le pain qu’elle avait préparé tard la veille. Eileen n’avait jamais une minute à elle. Cela avait d’ailleurs obligé sa fille à devenir indépendante très vite, peut être même un peu trop tôt… Cela l’avait toujours attristée. Mais elle n’y pouvait rien. Depuis la mort de son mari, il fallait pouvoir gérer seule le salon de thé pour pouvoir subvenir aux besoins de la famille…

La petite cloche suspendue au dessus de la grande porte en bois vitrée tinta. Le premier client entra, sans doute accueillit par une bouffée chaude dont l’odeur rappelait sans mal la chicoré et le gâteau à la pomme qui cuisait déjà dans le four. Face aux autres, Eileen était toujours souriante. Elle ne se permettait jamais aucune faiblesse. Et puis il fallait faire marcher la boutique. Alors Eileen se tourna vers cette première cliente avec un visage tout aussi rayonnant que chaleureux. C’était d’ailleurs ainsi que son mari l’appelait « mon petit rayon de soleil »… Et pour la jeune femme, il était hors de question de laisser s’éteindre cette petite étincelle. Ainsi Eileen répondit au bonjour du joli brun de femme qui venait d’entrer…

« Bonjour mademoiselle ! Installez-vous où vous le souhaitez, je vous apporte la carte tout de suite ! »

Le choix était vaste. Lorsqu’un client pénétrait dans le Shamrock, il se retrouvait dans un premier temps face au grand comptoir de bois ou étaient exposés sous des cloches de verres des scones et autres gâteaux maison. Toutefois, en se tournant vers la droite, le client se retrouvait immédiatement dans une sorte de séjour, remplit de petites tables où l’on pouvait s’installer. Les murs étaient rouges, le parquet fait d’un bois brun. Des toiles et un grand miroir était accrochés un peu partout, ajoutant à l’intimité du salon de thé. De plus, des musiques folkloriques irlandaises passaient en fond sonore. L’ambiance était parfaite pour un petit déjeuner. Et les immenses fenêtres cerclées de bois, permettait aux visiteurs d’admirer selon l’heure, un magnifique lever de soleil… Eileen tendit la carte à la jeune femme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

© Crédit Kit : Phoebe !!
Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 27
Pouvoirs : projection astrale, figer le temps + 1 choix (lire les pensées)
Camp : bénéfique
Âge du personnage : 27 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
96/100  (96/100)
Capacités:
Points d'expérience:
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   Dim 18 Avr - 21:26

Je hoche la tête sans me départir de mon sourire et commence à regarder autour de moi. Finalement j’aurai tout aussi bien pu m’asseoir dès le début mais j’espère avoir fait meilleure impression ainsi. D’accord je n’essaie pas de me faire engager ou d’avoir une ristourne mais si je veux fréquenter ce salon je dois être agréable avec la serveuse. Mon choix se porte sur une petite table ronde où j’ai moins l’impression d’être toute seule et où je paraitrai moins solitaire lorsque viendrait d’autres clients. L’endroit est relativement chaleureux et je me sens bien ici. J’ai bien fais d’être en avance.
La rouquine qui je le vois maintenant est facilement dans les mêmes âges que ma mère à cette époque s’approche de ma table et me tend la fameuse carte. Il y avait tellement de chose appétissante sur écrit là-dessus que faire un choix s’avérait difficile, et puis je devais aussi tenir compte de mon budget. Etre prof n’était pas un métier qui rapportait de façon générale mais essayons donc de l’être dans une dimension magique ! Vous touchez des clopinettes.
Bref après un moment de réflexion, tout de même court puisque je n’ai pas toute la journée, je rends le menu à la serveuse et lui passe commande.

_ Je vais vous prendre un chocolat liégeois et un croissant. Bien cuit s’il vous plait.

Face à ma demande on ne s’imagine probablement pas que j’ai déjà 26 ans. Disons que ma forme présente de 4 ans s’est emparée de moi pour le moment. Il faut dire que j’ai si peu l’occasion de me détendre. D’un côté il y a les cours que je donne et l’assurance que je prends à enseigner. Ensuite il y a la chasse au démon et bien sur la survie de ma famille.
Je profite encore un instant du temps que prend la préparation de mon petit déjeuner pour observer plus attentivement ce qui se trouve autour de moi. L’adjectif cosy me vient en tête. Ce rouge est loin d’être agressif et serai plutôt chaleureux. Il m’évoque un feu dans une cheminée, un endroit familial où l’on se sent à l’abri. Cela fait si longtemps que je ne me suis pas retrouver en famille. Je ne compte pas Rose avec qui mes relations sont toujours étrange, ni Jack que je vois régulièrement même ici. Non moi je parle d’un moment où nous serions tous les trois à table avec nos parents. Et cette vision me semble difficile dans la mesure où je ne suis pas à mon époque et même dans celle-ci puisque tous n’ont plus la possibilité d’avoir un cœur qui bat…
Mais la femme qui s’occupe de moi revient avec son plateau et mon repas aussi je décide de me concentrer sur le moment présent et la journée qui n’attend que moi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Humain/Humaine

Humain/Humaine

© Crédit Kit : Aandy & Me
Féminin
Nombre de messages : 9
Age : 27
Camp : Bénéfique.
Âge du personnage : 35 ans.
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Date d'inscription : 02/03/2010

Feuille de personnage
Points de vie:
100/100  (100/100)
Capacités:
Points d'expérience:
10/100  (10/100)

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   Ven 7 Mai - 1:06

La jeune cliente prit quelques minutes de réflexion. En attendant, la rouquine fit le tour de sa propriété, passa mécaniquement un coup de chiffon sur son comptoir et sorti de son four, un délicieux cake à la banane et au chocolat. Une recette savoureuse qu’elle tenait de sa mère, et qui ravissait les papilles de ses clients. Eileen attrapa un calepin et un stylo, et revint aux côtés de la jolie jeune femme. Elle nota rapidement : « Liégeois + croissant », et tira un trait juste en dessous. Elle ferait le calcul plus tard. Un nouveau client fit teinter la petite cloche de l’entrée. Eileen le salua chaleureusement.

« Bonjour Shannon, un Mocha et un Muffin Vanille comme d’habitude ? »

Le Shannon en question, un habitué, acquiesça de la tête et s’installa seul à une petite table. Encore un qui ne pouvait articuler un mot tant qu’il n’avait pas avalé une bonne gorgée de café. La clochette teinta une fois de plus. Dans moins d’une quinzaine de minutes, le salon de thé serait plein. Eileen aimait se sentir déborder par les évènements, du moins ceux qu’elle pouvait maîtriser. La pression lui permettait de ne garder en tête qu’un seul objectif : le profit. Evidement ce dernier n’était accessible qu’à une seule condition : la clientèle devait se faire abondante et régulière. Pour cela, rien de tel qu’un ravissant sourire et de délicieux gâteaux faits maison. Personne ne pouvait y résister, surtout pas le matin lorsque tout bon ventre criait famine. Eileen saisit deux tasses blanches, fit coulé le café dans la première, ajouta le chocolat dans la seconde. Un cacao fort en goût qui n’était pas sans lui rappeler celui qu’elle buvait à petites gorgée autrefois. Elle attrapa dans deux corbeilles différentes un muffin et un croissant frais, disposa adroitement un sucre ainsi qu’une petite cuiller à côté des deux grosses tasses rondes, puis ajouta le lait fouetté pour le Mocha et la crème chantilly pour le Liégeois, avant d’achever sa préparation en saupoudrant le tout de chocolat. Du grand art, subtilement dosé.

Eileen déposa, le premier petit déjeuner – celui du croissant et du Liégeois – sur la table de la jeune femme, puis s’empressa d’apporter le second au jeune homme.

« J’espère que ce petit déjeuner vous conviendra, bon appétit ! »

Puis tout sourire, Eileen retourna à ses petites affaires. Elle calcula tranquillement l’addition des deux commandes qu’elle plaça de côté en attendant que ses clients viennent régler, puis rangea sa vaisselle, tria les sachets de thé selon les diverses marques, sorti de nouveaux torchons, se fit un Expresso et remit de l’ordre dans ses tiroirs. Décidemment, cette matinée s’annonçait bien calme…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

© Crédit Kit : Phoebe !!
Féminin
Nombre de messages : 294
Age : 27
Pouvoirs : projection astrale, figer le temps + 1 choix (lire les pensées)
Camp : bénéfique
Âge du personnage : 27 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 19/11/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
96/100  (96/100)
Capacités:
Points d'expérience:
33/100  (33/100)

MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   Ven 14 Mai - 21:45

Je vois avec plaisir ma commande arrivée. Mon liégeois et sa chantilly qui me fait prendre des calories rien que de la regarder et mon croissant dont l’odeur embaume déjà ma table. J’ai bien fait de laisser on estomac me guider pour une fois. La serveuse, et probablement patronne de l’établissement vu son activité depuis mon arrivée, retourne vaquer à ses occupations. Le seul autre client est un homme qui semble être un habitué car la rouquine connaît son prénom, cela renforce l’image familiale que j’ai de ce lieu.
J’entame donc mon croissant encore chaud à l’intérieur et dont la mie fond sur ma langue. Un véritable délice. Puis mon chocolat qui me rappelle mon enfance. Cet endroit risquerait de devenir ma drogue. Mais alors que la femme qui dirige le salon, le fameux Shannon et moi-même vaquons à nos occupations, soit manger ou faire à manger un nouvel homme entre. Je m’attarde un peu sur lui car il est tout de noir vêtu et n’affiche pas franchement le sourire de Oui-Oui mais plutôt celui de Jafar.
Mon instinct de sorcière ne me trompe jamais, il n’est pas forcément un démon mai je sais que ce n’est pas un enfant de cœur. Il s’approche à grand pas de la rousse et s’assoit au comptoir comme n’importe quel client régulier. Il regarde la carte qu’elle lui tend et je me replonge donc dans mon propre petit déjeuner. C’est peut-être juste un trader et puis même les vilains doivent manger de temps en temps.
Je fini tranquillement mon repas et voyant qu’on ne m’a pas apporté la note et que je ne fais pas partie des gens qui claque des doigts pour qu’on la leur apporte. Non moi je me lève et vais jusqu’au bar. Le beau jeune homme et l’affreux jojo sont eux aussi toujours là.

_ L’addition s’il vous plait.

Dis-je à la femme avec un grand sourire. J’ai bien mangé, je n’ai donc pas de raison de faire la gueule. J’ouvre mon sac et commence à sortir mon portefeuille lorsque l’homme que j’ai tout de suite trouvé louche m’attrape par le poignet, me le tord dans le dos et passe son autre bras autour de ma gorge. Il s’éloigne du comptoir et hurle qu’il veut le contenue de la caisse. Personnellement je ne pense pas qu’il y a grand-chose dedans, je n’ai pas payé, et Shannon non plus. Mais le désespoir fait faire de nombreuses erreurs.
Sur ce sujet je suis d’ailleurs bloquée. S’il n’y avait eu que la rouquine j’aurai probablement figé la salle et arranger le tout mais je ne maitrise pas assez mon pouvoir pour avoir la chance de bloquer trois personnes en même temps. Que faire avec deux innocents et un homme dont j’ignore s’il s’agissait d’un simple humain malveillant ou d’un véritable être maléfique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Un matin comme les autres.   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un matin comme les autres.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos :: • L e . R o l e - P l a y • :: • San Francisco & Alentours • :: • Le Centre Ville • :: • Les lieux de rencontre •-