AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A la panthère noire (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: A la panthère noire (LIBRE)   Jeu 4 Sep - 22:05

Red s'était levé du pied gauche ce matin. Ne parvenant plus à remettre la main sur une formule recopiée la veille dans un vieux livre de la bibliothèque il en était venu à retourner de fond en comble son appartement à la recherche de cette maudite feuille de papier n'excédant pas -certes- les 4 ou 5 centimètres de long et de large. Pourtant il était sûr de l'avoir rangé sous son livre de chevet juste avant d'aller se pioter hier soir afin d'être bien sûr de le retrouver le lendemain.

Qu'à cela ne tienne, il n'y était plus ! Disparu comme par enchantement et c'était un euphémisme ! Bien entendu il ne se souvenait plus des quelques paroles propres à ce sortilège qu'il avait d'ailleurs jugé avec beaucoup d'appréhension tant les mots inscrits étaient compliqués... pourtant qu'y avait-il de sorcier (haha) à vouloir transformer une infusion de verveine en une boisson à la menthe revitalisante.

Rien hormis le fait que les divers ingrédients étaient vendus sous dérogation spéciale et qu'une telle décoction n'était pratiquable que par les herboristes ou les chimistes avertis. Mais pour le Joker une règle en valait une autre et chaque règle, chez lui, finissaient généralement à la... pou-be-lleuh !

De plus entre se payer une grippe carabinée et se shooter à la tisane à la menthe il n'y avait là pour lui aucune hésitation. Mais, pour le moment, il devait retrouver ce BON SANG DE PAPELARD !!!

Crénom ! Fichtre ! Pal sang bleu ! Cela faisait déjà trois bonnes heures qu'il retournait son salon, sa chambre, ses toilettes, sa salle de bain, sa cuisine sans le moindre résultat. Si bien que la vieille bique du premier n'avait pas hésité à toquer furieusement à sa porte pour venir le prendre en traitre et s'égosiller de sa voix de crécelle :


N'avez-vous donc pas bientôt fini avec votre remue-ménage ? Une heure que j'essaye de lire le journal et de me concentrer un tant soit peu sur les nouvelles du jour !! Mais n'avez-vous donc pas de coeur ? Respectez un peu la mémoire de nos défunts !! Un héros est mort aujourd'hui et...

Ce à quoi il avait répondu, mimant ses paroles d'un geste las et répétitif.

Ouais, ouais, Madame Burton. En attendant... bouche cousue !

Et il avait tracé une ligne imaginaire sur sa propre bouche -ligne qui s'était transformée en fermeture éclair sur celle de sa charmante voisine qui avait ensuite remonté les escaliers quatre à quatre sous le rire glabre et enflant à chaque seconde du démon... qui s'était tout de suite tu en entendant les pas bourrus et furieux de son gorille de mari fermement décidé à lui faire ravaler sa petite plaisanterie.

Sentant ainsi que la râclée n'était pas loin il avait descendu les escaliers à peu près à la même allure que cette furie pour se retrouver dehors échappant à ce fou dangereux. C'était moins une...

Se retrouvant ainsi quelques rues plus loin, Red Hood avait atterri droit devant la boîte de nuit qui servait de bar le jour "La panthère noire" établissement intime et chaleureux dont il avait dû avoir le message subliminal à l'instant pour que ses pas le fasse parvenir jusqu'ici.

Bel acte manqué, bravo ! Le slave à la peau tailladée et aux cheveux crasseux prit ainsi le parti de se réconforter le moral aussi bien que la santé avec une petite tisane... qu'elle fasse planer ou non.

Il entra ainsi dans l'établissement. Du fait de la température pour le moins estivale, n'est-ce pas, beaucoup de voyageurs ainsi que d'habitués avaient décidé de s'arrêter ici et de bénéficier des savoureux wisky, vodka, mort subite etc ETC !! Et bien entendu des thés fumants et parfumés du gérant nommé Philou ! (de son vrai nom Philippe Riquier) - véritables délices que chacun savait apprécier, surtout le Joker.

Lorsque Red fit tinter le carillon de la porte sur son passage cependant, beaucoup de ceux et celles qui se retournèrent sur lui arrêtèrent leur conversation et le considérèrent d'un regard suspicieux... pour ne pas dire carrément hostile. Qu'avait-il de si repoussant dites-moi ?


Alors, alors voila donc. On s'arrête sur mon passage, hein ? Je fais tourner les têtes, n'est-ce pas ?

Sa voix nasillarde et pincée faisait vaguement penser à celle de la Méchante Sorcière de l'Ouest dans le Magicien d'Oz. Il aurait pu apparaître avec son thème musical en fond sonore cela aurait produit le même effet. En parlant de nez... Hood renifla bruyamment et passa son index en dessous, tirant d'une de ses poches un mouchoir qu'il noya bien vite de toutes ses considérations nasales. Le repliant soigneusement pour le ranger là où il l'avait trouvé il se prit à ricaner subitement, reprenant sur le thème du :

Faire tourner les têtes. Hahaha... elle est bien bonne cette petite blague, n'est-ce pas ? Quand on sait de quoi je veux parler...

Lentement il progressait sans en avoir l'air en direction du bar afin de commander donc un thé fumant.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 27
Pouvoirs : Changement d'apparence, Empathie
Camp : Maléfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/100  (60/100)
Capacités:
Points d'expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Sam 6 Sep - 16:42

Mélinda avait passée sa journée dans les coins sombre de la ville pour chercher de nouveaux alliés dans sa quête contre le bien. Ses pieds la faisait souffrir et oui qu'elle idée de mettre des tallons lorsque l'on prépare de longue marche.....
Bref après cette journée des plus exténuante, la jeune fille décida de rentrée a son hôtel luxueux. Melinda adore tout ce qui concerne l'argent et le luxe ....
Ayant la sensation de sentir les poubelles vu qu'elle venait de trainer dans des coins malsains ou la mauvaise odeur régnait.
L'eau coulait le long de son corps, elle adorait cette sensation, s'appuyant contre la paroi de la douche, elle réfléchissait quelques instant sur sa venue dans la passé. Et elle doutait en ce moment même si sa présence était vraiment nécessaire. Mais lorsqu'elle repensa au drame qui fait qu'elle en ce moment même ici, ce doute disparut.

Elle sortit de la douche après de longues minutes, tous ses muscles étaient détendus et ses traits ne reflétaient aucune méchanceté, elle était méconnaissable. Mais elle remit son masque de jeune femme forte ne supportant pas de se voir comme ça.
Elle se précipita vers son dressing, des rangées de vêtements s'offrait a elle. Un sourire se dessina sur ses lèvres lorsqu'elle s'approcha vers une des rangées. Elle fouilla quelques minutes pour finir son choix sur une robe noire en satin moulante avec un beau décolleté.
Elle passa ensuite a la coiffure, ses longs cheveux noir tombèrent dans son dos tout en ondulant sur les pointes. Puis au maquillage qui se termina par une couche de rouge a lèvre rouge sur ses lèvres pulpeuse.
La voila prête pour sortir mais ou ira t elle ?? Elle même ne le sait.

Elle sortit de l'hôtel tout en faisant claquer ses talons aiguilles sur le marbre détournant au passage tous les regards sur elle. S'attirant le désir de certains homme avec se démarche fluide et féminine. Elle aimait attiré les regards, qu'on l'admire...
Alors qu'elle descendait les marches, son instinct lui dicta de se diriger vers la droite et c'est bien ce qu'elle fit.
Quelques minutes plus tard après une marche trop longue pour la jeune fille, elle arriva dans une ruelle sombre éclairée seulement par une bannière lumineuse avec écrit la panthère noire. Vu les gens qui entrait dans ce bar, elle décida a son tour d'y entrer.
La fumée des cigarettes arriva a son nez ce qui est eut pour réaction de faire tousser Melinda. Elle traversa la foule qui commençait a se déhancher sur de la musique se faisant au passage abordée par des dileurs de premier rang qui interresa la jeune femme. Arrivée au bar, elle s'assit sur une des chaises haute et commanda une marguerite.
Alors qu'elle attendait patiemment sa boisson, un jeune homme avec un accoutrement des plus bizarre fit son apparition dans le bar. Elle fixa le jeune homme déguiser grossièrement .... Mais plus elle voyait les réactions et les gestes du jeune homme plus celui l'attirait. Il ferait un excellent allié et cela elle en était sur. Comme si le ciel l'avait entendu ce qui est bien sur un comble pour un être maléfique, le jeune homme commença a s'avancer vers elle.
D'un geste brusque, elle fit tomber le jeune a sa droite d'un coup de jambe fin et gracieux. L'homme riposta mais lorsqu'elle posa son regard haineux sur lui, celui s'abstenu de tout commentaire et partit en direction de la piste de danse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Dim 7 Sep - 4:29

Plusieurs "di la la la di lin lin lin" mélodieux émit sans la moindre discretion accompagnèrent sa déviance vers le bar. Jettant quelques regards à droite puis à gauche, il n'avait point encore remarqué la présence de la femme avec laquelle il allait entretenir une conversation dns un futur proche de plus en plus.

Il balaya d'un regard circulaire l'intégralité de la pièce s'attardant plus ou moins sur les personnes assez proche de lui pour lui adresser un regard plus insistant et plus haineux. Haussant les épaules il se passa une main avec négligence dans ses cheveux blond au reflet verdâtres.


Vous voyez ? Tous autant que vous êtes, vous me haïssez.

Il pointa un doigt sur l'assemblée afin de désigner les partisans

Et jouez pas les mijorées ! Mais il faut savoir tout de son ennemi pour espérer le toucher...

Son monologue fut interronpu par un scène qui le força momentanement à faire volte face vers le comptoire, encrant ainsi ses prunelles terne de loup dans celle si obscurcit et sinueuse de son interlocutrice à la beauté aussi ravageuse et enflammé que son tempérament magmatique.
Interloqué par les réflexes et l'audace de la belle, il croisa les bras un moment, saisissant son menton entre son pouce et son index. Après un certain moment de mutisme qui ennivra la salle, le Joker quitta soudainement son état de léthargie relative poussant ainsi un léger "Ah ah !" sarcastique mimant un rire éxagéré et forcé. Continuant sa route vers le comptoire d'un pas feutré et assuré, il se mit à applaudire prenant la peine de détacher chacun de ses mouvements de clauquement.

Le Joker reprit là où il fut interrompu


Pas vrai, Madame ? N'est-il pas mieux de savoir de quoi est faite une menace afin de ne pas se jeter dans la gueule du loup, hein ?


Quel jeu de mot..."gueule du loup"

Il renifla à nouveau, la considéra un peu plus de haut en bas puis tâcha d'esquisser un sourire sous ses plissures de peau disgrâcieuses qui le gênait. Il comprit qu'il n'en était certainement pas le seul et reprit un ton plus bas :

Ne... ne faites pas attention à mes blessures, très chère. Elles sont superficielles... superficielles.

Il agita la main sur un geste frénétique pour ne pas l'alarmer puis croisa les jambes juste avant de se pencher un peu plus sur ce qu'elle buvait. Il cligna des paupières et roula des yeux avant de reprendre :

C'est bon ? il huma pour sentir mais en vain... ça sent quoi ? J'ai plus d'odorat avec cette grippe.

Il se retint d'éternuer et passa la main sur une bouche sèche et gercée. Malgré cette apparence relâchée et sale, sous cette voix grésillante et crispante il n'en gardait pas moins le timbre d'une certaine jeunesse -douce, mélodieuse, accentuée légèrement par un accent slave et coulant qu'il ne cherchait ni à dissimuler ni à souligner.

Un bras par-dessus le dossier de la chaise, le buste tout tourné vers elle et le coup alongé pour mieux observer ses gestes, il laissa ses yeux s'apesantir quelques instants sur la jeune femme -certain, désormais, que quelque chose lui échappait...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 27
Pouvoirs : Changement d'apparence, Empathie
Camp : Maléfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/100  (60/100)
Capacités:
Points d'expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Dim 14 Sep - 18:12

Tendit que le jeune homme se relevait, Mélinda continuait de fixer le jeune homme qui l'interréssait. A son plus grand plaisir son petit tour avec attiré son attention sur elle.
Un large sourire maléfique et charmeur a la fois se dessina sur ses lèvres pulpeuses rouge.
La jeune fille est une beauté fatale dans tous les sens du terme.
La jeune fille était des plus étonnait de la réaction du jeune homme qui commença a applaudir tout en dirigeant lentement vers le comptoir.
Arrivée a une certaines distance, Mélinda put discerner ses yeux gris avec un iris effilé tel ceux des loups.
Il s'exclama qu'il fallait mieux savoir de quoi était fait la menace pour ne pas se jeter dans la gueule de loup.
Mélinda acquiesça d'une léger signe de tête, au moins le jeune homme avait l'air d'avoir de bonne base et vu ses paroles et son physique elle était presque sur que cet homme était loin d'être un humain. Elle pencherait plus pour démon. Pour entre bref ce jeune homme sera excellent pour être un de ses sbires.
Mieux vaut un démon réfléchit.
La jeune homme commença a la regarder de haut en bas, toutes les jeunes filles a sa place aurait être gênée par une telle situation mais pour Mélinda elle adorait être regarder de bas en haut et d'être désirer. Combien sont tomber dans son piégé machiavélique ? Elle ne les compte plus.
Le jeune homme sourit montrant a la belle ses cicatrices disgracieuses, quelle horreur, une vague de nausée commença a monter elle, pourtant elle se retint et resta impassible devant le jeune homme. Elle était pourtant habitué a ses choses aux enfers mais bon ...
Il s'exclama alors qu'elle étaient superficielles, Melinda répondit au tac au tac avec une voix mielleuse et envoutante :


Dommage qu'elles ne soient que superficielles, j'aime les marques de guerre ....

Il se pencha un peu plus vers elle et en particulier vers son verre, ou il commença a humer son verre de maguarita et demanda si celle-ci était bonne et a quoi ca sentait.
Mélinda lui jeta un regard au coin et s'exclama :


Rien de bon pour un loup ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Lun 15 Sep - 22:43

Red remarqua sans nul doute ses tours de charme, ce qui ne fonctionnait guère sur lui plus que d'habitude, puisqu'il était toujours aguicheur et se prétait facilement aux jeux de la séduction.
Se raclant la gorge, il redessina ses lèvres de sa langue se penchant un peu plus vers la jeune femme afin de lui murmurer quelques notes à voix basse tel un secret prononcé par pudeur.


Vraiment ? Vous aimez ? Et bien que diriez vous de...

pose son regard sur un point mort à la gauche de la jeune femme avant de ré-encrer ses iris fade dans celles si lumineuses de son interlocutrice.

...venir avec moi dehors, vous sortiriez vos griffes et moi mes grenades et la, lève son index droit afin d'ppuyer ses dires je vous promez les plus belles marques de guerre hum ?

Alors ?

Fait claquer ses langue avant de faire craquer sa machoire. Son regard étant aussi troublant que déroutant, la ruse et la perversité s'y reflétaient facilement.

Intéressée ?

Il cessa vite son manège devant la dernière répliques de la sorcière, ce qui lui fit plisser les yeux d'intrigue.

Loup ? Qu'est-ce qui vous fait pensez que je suis un loup hum ? demanda t-il inclinant la tête sur le côté droit fixant ainsi d'un regard en biais la créature au traits doucereux mais aux manières et au regard diabolique.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 27
Pouvoirs : Changement d'apparence, Empathie
Camp : Maléfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/100  (60/100)
Capacités:
Points d'expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Mar 16 Sep - 20:49

Mélinda ne bougea toujours immobile en train de jouer avec l'olive de sa boisson tout en décomposant volontairement ses gestes.
Cette femme est diabolique pas autant que sa mère malheureusement, mais elle fait tout pour la surpasser malgré tout le respect et l'admiration qu'elle lui porte.
Le jeune homme se pencha alors vers la jeune fille pour lui murmurer a l'oreille de venir dehors pour qu'elle puisse lui montrez ses griffes et lui ses grenades.
Mélinda n'aime pas exhiber a tous ses pouvoirs, a quoi se transformer lorsqu'on est faite comme elle.
Elle prit son temps pour lui répondre, elle aime ce jeu sadique de l'attente. La psychologie, elle adorait trouver toutes les ruses inimaginable pour faire craquer psychologiquement sa victime. Tout le monde le sait très rien n'est plus douloureux qu'un attaque psychologique que physique.
Alors qu'un sourire se dessina sur ses lèvres, le jeune homme commençait dangereusement a s'impatienter, tout en faisant claquer sa langue.
A cette instant précis, elle n'eut qu'une envie, lui arracher la langue pour qu'il arrête ce bruit supportable mais très vite lassant.
Mais alors qu'elle enfin lui répondre, le jeune homme s'arreta aussitot ayant tout de suite compris sa remarque.
Et lui demanda aussitot pourquoi elle disait ceci et pourquoi elle pensait ça.
N'étant pas sur de ce qu'elle avancée, elle commença a bluffer étant une experte en manipulation.
Ce fut a sont tours de se pencher vers le jeune homme tout en gardant une distance assez éloigné pour qu'elle puisse le fixer dans ses yeux aux lueurs diabolique. Un sourire pervers se dessina sur ses lèvres et elle s'exclama :


Ne jouez pas ce petit jeu avec moi !
Je sais très bien qui vous êtes, mon cher loup.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Dim 21 Sep - 1:34

La fixant un moment comme litéralement déconnécté de la réalité, il resta ainsi plusieurs minutes avant de finalement se perdre dans un fou rire qui le fit se tordre en deux.
De son poing il tapota le comptoire tellement son état d'hystérie lui tordait le ventre.


Un jeux ? Mais j'adore jouer ! Oh oui jouons s'il vous plait !

Gloussa t-il entre deux esclaffades. Après un certain moment, son rire diminua pour ne devenir que de chastes soupires acompagnés de jérémiades.

Dîtes vous voulez un toud de magie hum ? Attendez !

Il plaça ses bras de façon à demander à la femme de ne pas bouger, de rester tel quelle, à le fixer.
Le Joker agita les sourcils désignant à Mélinda les trois compères affairés à dire autant de méchancetés sur son compte. Les pauvres humanoïdes s'arrêtèrent lorsqu'ils comprirent que la raison de leurs discussions à bâtons rompus venait d'être remarquer par le Joker. L'un d'entre eux baissa les yeux, cherchant à échapper à ce regard sombre qui les observait sans faillir. Il se dirigea vers ce dernier d'un pas heurté et léger tout en fredonnant un petit air qui lui revint de loin.
Arrivé à la table de l'individu, il planta un crayon sur le table qui, par la force de coup, pénétra la table qui le fit tenir en équilibre.


Vous voyez ce crayon ? Demanda t-il à l'adresse de l'homme ainsi qu'à la jeune femme. Je vais le faire disparaître…

Remarquant que le clown se foutait de lui, le critiqueur se rebella en tentant de saisir Red à la gorge. Red esquiva le coup, interceptant ainsi ce dernier. Il fracassa le visage de l'homme sur la table lui plantant ainsi le crayon dans l'oeil.
Ce dernier tomba inerte sur le sol.


Tadaaaaaaa !!! Il écarta les bras en signe de convenance Ca y est, disparu le crayon ! Hum ! fit-il accompagnant ses paroles de gestes de mains.

Philippe s'approcha et fit un signe de tête vers la sortie ; s'adressant à Red.


Monsieur, ici nous ne sommes pas dans un bar mal famé mais un salon de thé tranquille où les gens viennent se détendre ! Dehors !!

Le gérant du pub s'était mit dans tous ses états et s'était écrié qu'il ne voulait plus le voir chez lui !
Red pencha la tête de côté jettant un bref regard à la belle jeune femme puis fit largement demi-tour tout en s'extirpant de la chaise sur laquelle il venait justement de prendre place. A peine la porte fut-elle poussée par une cliente qu'il la rattrapa de justesse.

L'air froid le fit frissonner, faisant voler sa veste d'un violet prononcé ainsi que ses longs cheveux vert/blond ondulés. Il jeta un coup d'oeil à l'intérieur, devinant que Mélinda la rejoindrait ; le jeune homme ne s'opposerait pas à ce que la femme le fasse, ça lui aurait permit de répondre à sa dernière répliques en quête de réponse.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 27
Pouvoirs : Changement d'apparence, Empathie
Camp : Maléfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/100  (60/100)
Capacités:
Points d'expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Ven 3 Oct - 12:33

A la plus grande surprise de Mélinda le jeune homme resta de longues minutes stoïque pour éclater de rire. Drôle de personnage passer du calme au rire en un instant, Mélinda doutait a ce moment précis sur la confiance qu'elle pourrait donner a celui-ci. Une personne aussi changeante peut être une personne de confiance ? Seule la suite nous le dira.
Il s'exclama alors entre deux rires qu'il adorait jouer et qu'il était prêt. Parfait elle son plan commencer peu a peu a se former.
Alors qu'elle était un pleine jubilation en pensant a son plan, un large sourire se dessina sur ses lèvres. C'est a ce moment précis que le jeune homme décida de lui faire un tour de magie, elle ricana intérieurement. Elle connaissait très bien la magie, et le tour de ses charlatans qui se disent magiciens sont tellement misérables....
Il pointa un style sur la banque sous le regard étonnée de Mélinda qui ne bougea pas d'un cil.
Surement au regard mauvais qu'il lançait a un groupes d'homme, un de celui-ci s'approcha vers le clown avec une démarche qui ne signifiait rien de bon. Tant mieux Mélinda adorait mettre du piment dans ses soirées.
Le clown s'exclama alors que le stylo allait disparaitre. Le jeune commença a protester voyant le manage de l'étrange personnage, mais celui-ci fit plus rapide et fracassa le visage de l'homme qui tomba inerte sur le sol tout en emportant dans son œil le style.
Drôle de façon de se "battre" mais très efficace lorsqu'on observe le jeune homme inerte sur le sol, il faut avouer que la perspective du jeune homme qui était assez charmant avec un stylo dans l'œil est assez glauque.
Malheureusement la partie fut de courte durée vu qu'un des vigile s'avança vers le joker pour le mettre dehors. Bien sur celui-ci sans objection accepta sa requête et partit en direction de la sortie tout en lançant un regard significatif a la jeune femme.
Pourtant au lieu de le suivre Melinda resta tranquillement au bar tout en sirotant sa marguarita. Elle aimait mettre a bout les gens et les faire attendre et surement l'un de ces plus grands supplices.
Quelques minutes ^plus tard, la jeune femme arriva a la fin de son cocktail et s'en alla d'une démarche provocatrice du bar sans payer vu q'un jeune homme venait de ce proposer pour le faire, quel crétin ...
Elle sortit enfin dans la rue sombre d'où émane une ambiance malsaine tout comme elle. Elle jeta un bref coup d'œil a droite et a gauche a la recherche sans résultat pourtant une chose et sur elle sentait sa présence ici même.
Sans perdre patiente ce qui est rare pour la jeune femme, elle s'exclama :


On ne vous a jamais apprit a ne pas faire attendre les dames.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Invité

Invité




MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Mer 29 Oct - 4:07

Le sourire de farine se traça sur le visage rendu inhumain du jeune homme tandis que la lumière d'un lampadaire éclairait à peine sa curieuse et osseuse silhouette. Il était adossé à un mur, dans un coin suffisamment étroit pour n'être vu de personne.
Ses yeux sombres suivaient avec intérêt les déambulations de la somptueuse créature qui ne semblait sentir sa présence mais ne le voyait pas et qui n'était nullement effrayée de l'aspect plutôt sinistre des lieux.
Préparant sa réplique, Red réajusta le col de sa veste rapiécée et lui emboîta le pas le plus discrétement possible, jusqu'à ce qu'elle se retourne une première fois l'amenant à se plaquer à nouveau contre un mur.
Ayant apparu derrière elle, il plaqua donc une main sur le mur contre lequelle la jeune femme s'était retrouvée adossée.


Bienvenue dans mon cauchemar, jeune fille.

Il ricana, glabre, lugubre, ses épaules aussi frêles qu'un cintre s'agitant sous les spasmes de son ris, à moitié voûté qu'il était sous un visage blème de poudre de riz. Ses yeux cernés et usés la fixèrent avec insistance.

Et toi ma belle...redresse son menton à l'aide de son index on ne t'a jamais apprit à ne pas briser les pauvres coeurs...

il marqua une pause durant laquelle il redessina ses lèvres d'un rouge excessif de sa langue.

mais à les anéantirs entièrement hum ? Je hais le travail baclé...
Revenir en haut Aller en bas
avatar

Famille Halliwell Bénéfique

Famille Halliwell Bénéfique

Féminin
Nombre de messages : 215
Age : 27
Pouvoirs : Changement d'apparence, Empathie
Camp : Maléfique
Âge du personnage : 24 ans
Bourse à PP :
0 / 1000 / 100

Identity :
Date d'inscription : 25/08/2008

Feuille de personnage
Points de vie:
60/100  (60/100)
Capacités:
Points d'expérience:
31/100  (31/100)

MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   Dim 16 Nov - 18:23

Mélinda attendait toujours que cet étrange personnage apparaisse devant les yeux, d'un pas léger elle venait de s'accoudait contre le mur en attente de sa venue tendit que son sang commençait a bouillir dans ses veines.
A sa plus grande surprise une main apparut sur le mur ou la jeune fille était adossé une large sourire apparut sur les lèvres de la jeune fille.
Une voix se fit entendre en lui souhaitant la bienvenue dans un jeu démoniaque. La jeune fille ne put s'empêcher de rire face a cette remarque, un rire a la fois envouteur et effrayant.
Passant légèrement une main dans ses cheveux, elle s'exclama :


Tu dois te tromper de personne.


D'un geste brusque et sauvage, elle se tourna pour faire face a ce sordide personnage, une fille normale aurait hurler d'horreur et aurait supplié cet homme de la laisser partir. Or pour Mélinda une vague d'excitation montée en elle. Ayant vécut toute sa vie dans les enfers la jeune femme se comporte tel un démon, c'est a se demander s'il reste une pointe d'humanité dans son cœur.
L'homme prit a nouveau la parole en s'exclama que ce n'était pas bien de briser les pauvres cœur mais le mieux était de les anéantir.
Un sourire se dessina encore plus sur les lèvres de la jeune fille tendit qu'une lueur sauvage apparut dans ses marrons, une de ses spécialité était la douleur psychique qui amenait certains homme qu'elle avait croiser de mourir de chagrin dans tous les sens du terme.



Qu'est ce qui te fais penser que je ne fais jamais mon travail entièrement.
Un cœur brisé finit tout seul par s'anéantir, plus la chute est longue, plus le spectacle est meilleur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: A la panthère noire (LIBRE)   

Revenir en haut Aller en bas
 

A la panthère noire (LIBRE)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Charmed's Chaos :: • L e . R o l e - P l a y • :: • San Francisco & Alentours • :: • Le Centre Ville • :: • Les lieux de rencontre •-